Menu
A+ A A-

Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et notamment aux possibles conséquences pour la Russie de la mort de l'opposant Alexeï Navalny.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril a progressé de 0,73%, à 83,47 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain avec échéance en mars a lui engrangé 1,48%, à 79,19 dollars.

Comme souvent ces dernières semaines, la séance a été très volatile, les cours tombant dans le rouge avant de rebondir brusquement.

"Les craintes géopolitiques pèsent sur le marché", a observé John Kilduff, d'Again Capital.

🇷🇺 L'analyste a mentionné, en premier lieu, l'annonce du décès, en détention, d'Alexeï Navalny, emprisonné depuis trois ans.

Vladimir "Poutine est responsable", a lancé le président américain Joe Biden, au diapason de nombreux dirigeants, dont le chef de l'Etat français Emmanuel Macron, qui a fait part de sa "colère" et de son "indignation".

"Cela va sans douter amener à un durcissement contre la Russie et, peut-être, à des sanctions qui pénalisent vraiment (le pays) et limite les exportations russes" de pétrole, a estimé John Kilduff.

🇺🇦 Car depuis l'invasion de l'Ukraine, il y a près de deux ans, le marché mondial "n'a pas perdu beaucoup de barils russes, qu'il s'agisse de brut ou de produits raffinés", a souligné l'analyste.

Refusé par l'Europe, les États-Unis ou le Canada, l'or noir russe a ainsi trouvé preneur en Inde et surtout en Chine.

Selon un calcul effectué par l'agence Bloomberg, la Russie a pompé, en janvier, environ 490.000 barils de moins par jour que son niveau de référence.

Ce chiffre est proche des 500.000 barils sur lesquels elle s'est engagée en novembre dans le cadre de réductions consenties par des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et certains de leurs alliés du groupe OPEP+.


Mais pour John Kilduff, cette contraction tient davantage au reflux des capacités de raffinage russes, consécutif à des frappes ukrainiennes sur plusieurs sites ces dernières semaines, et non à une volonté de ralentir la production.

Pour l'analyste, l'évolution des cours tenait vendredi aussi à l'approche d'un week-end de trois jours aux États-Unis (lundi est férié) et au désir de nombreux opérateurs de ne pas l'aborder en étant vulnérables à une hausse brusque mardi pour cause d'éventuelles tensions supplémentaires sur le plan géopolitique.

🇱🇧 Les investisseurs se sont notamment inquiétés des propos du chef du mouvement pro-Iranien Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui a juré vendredi de venger la mort de civils dans des frappes israéliennes "par le sang".

(c) AFP

Commenter Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite