Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fondamentaux

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient, qui a fait oublier au marché de mauvaises nouvelles de la demande pour l'année en cours.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril a augmenté de 1,54%, pour clôturer à 82,86 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en mars, a lui gagné 1,81%, à 78,03 dollars.

La séance avait mal commencé pour l'or noir, déprimé par la publication du rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui a revu en hausse son estimation de production pour 2024, à 103,8 millions de barils par jour, contre 103,5 précédemment.

Dans le même temps, l'agence n'a pas modifié sa projection de demande, à 103 millions de barils quotidiens, ce qui signifie que le déséquilibre avec l'offre devrait être plus important qu'elle ne le prévoyait en janvier.

Le rapport a été rendu public au lendemain de celui sur l'état des stocks aux États-Unis, publié par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui a montré un fléchissement des produits raffinés livrés au marché américain (-4,8%), indicateur de la demande implicite. L'essence s'est particulièrement contractée (-7,2%).

"Le rapport de l'AIE était mauvais, celui de l'EIA aussi, mais c'est ce vent portant géopolitque qui l'a emporté", a commenté Robert Yawger, de Mizuho.

L'analyste a mentionné la frappe israélienne qui a tué, mercredi, dix personnes, dont un responsable militaire du mouvement pro-Iranien Hezbollah au Liban.


Andrew Lebow, de Commodity Research Group, a lui évoqué le départ anticipé de la délégation israélienne présente au Caire pour des négociations sur une éventuelle trêve à Gaza.

L'analyste a néanmoins vu un point positif pour les cours dans les commentaires de l'AIE, qui a alerté sur le niveau actuel des stocks de brut. Selon l'agence, les réserves mondiales sont "à leur plus bas niveau depuis au moins 2016".

La faible jauge des stocks mondiaux et le taux d'utilisation des raffineries américaines, au plus bas depuis 13 mois, devrait créer des tensions sur les prix des produits pétroliers, relève Robert Yawger.

"C'est ce qui s'est passé la semaine dernière, mais ils ont dégringolé depuis", rappelle l'analyste, pour qui "la peur de voir le Moyen-Orient basculer emporte tout", et relègue au second plan les fondamentaux du marché, qui sont "horribles".

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fondamentaux



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril ?

    Le vendredi 24 mai 2024

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et se réuniront le 2 juin pour discuter de leur politique commune de production de pétrole.

    Lire la suite