Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend, entre baisse de l'offre américaine et tensions géopolitiques

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole remontaient mercredi, poussés par les craintes que la baisse de l'offre aux États-Unis se répercute sur les réserves de brut du pays, et par la persistance de risques géopolitiques au Moyen-Orient.
Vers 10H20 GMT (11H20 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en mars, prenait 0,58% à 80,01 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, gagnait 0,74% à 74,92 dollars.

Les deux références mondiales du brut se reprenaient, portées par "la montée constante des risques au Moyen-Orient et les problèmes de production liés aux conditions météorologiques aux États-Unis", souligne Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

Aux États-Unis, "jusqu'à 20% de la production de pétrole du Dakota du Nord restait fermée en raison de conditions météorologiques extrêmes" liées à la vague de froid, explique John Plassard, analyste chez Mirabaud.

Les stocks de brut pour la semaine dernière devraient ainsi diminuer, selon l'analyste.

La fédération des professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API), a estimé mardi soir que les stocks de brut avaient chuté de 6,67 millions de barils la semaine dernière, et que ceux d'essence avaient grimpé d'environ 7,18 millions de barils pour la semaine achevée le 19 janvier.


Les conséquences sur les cours du brut se sont avérées limitées, "l'énorme baisse des stocks de pétrole brut (ayant) été contrebalancée par une augmentation encore plus importante des stocks d'essence", les intempéries ayant aussi limité les déplacements, souligne Tamas Varga.

Les investisseurs attendent plus tard mercredi la publication de l'état des stocks hebdomadaires commerciaux américains par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), des données réputées plus fiables que celles de l'API.

Les analystes tablent pour leur part sur une baisse plus modeste de 1,4 million de barils des réserves commerciales de brut, mais sur une hausse d'environ 2 millions de barils d'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

Par ailleurs, les forces armées américaines ont annoncé avoir mené dans la nuit de mardi à mercredi deux nouvelles frappes sur les Houthis du Yémen, disant avoir visé, au sol, des missiles anti-navire dirigés vers la mer Rouge.

Depuis bientôt deux semaines, les Américains mènent des frappes au Yémen afin de "protéger" le trafic maritime en mer Rouge et dans le golfe d'Aden des attaques sur cette zone cruciale pour le commerce mondial lancées par les rebelles proches de l'Iran.

Bien que "l'allongement de la durée du voyage" en raison des tensions en mer Rouge "et l'augmentation des assurances rendent le pétrole un peu plus cher", M. Varga rappelle que pour le moment, l'approvisionnement en provenance du Moyen-Orient n'est pas interrompu, tempérant les gains du brut.

"Les inquiétudes liées au conflit restent relativement modestes malgré les événements actuels et les signaux macroéconomiques baissiers limitent également toute hausse", notent également les analystes d'Energi Danmark.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend, entre baisse de l'offre américaine et tensions géopolitiques



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 04 mars 2024 à 20:55

    Le pétrole recule malgré les nouveaux engagements de l'Opep+…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fait marche arrière, lundi, malgré l'engagement de membres de l'alliance OPEP+ de prolonger leurs...

    lundi 04 mars 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants en hausse, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence étaient en légère hausse sur la semaine dernière, tandis que le diesel baissait, selon les chiffres officiels du gouvernement...

    lundi 04 mars 2024 à 11:50

    Le pétrole stable après l'extension des coupes de membres de…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient lundi après l'annonce de Ryad et Moscou, piliers de l'alliance Opep+, et d'autres membres d'une prolongation...

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite