Menu
A+ A A-

Le pétrole en ordre dispersé, l'Opep au soutien

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé, mercredi, les prévisions enthousiastes de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ayant limité l'inquiétude liée à la demande d'or noir.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a abandonné 0,52%, pour clôturer à 77,88 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en février, a fini en légère hausse de 0,22%, à 72,56 dollars.

Les deux variétés de référence du marché ont longtemps évolué nettement dans le rouge, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. lâchant jusqu'à 2,28%, avant que les cours ne se redressent.

Le fléchissement initial était dû, selon Craig Erlam, d'Oanda, à une estimation de croissance décevante pour le quatrième trimestre en Chine, à 5,2% sur un an alors que les économistes attendaient 5,3%.

Le pétrole pâtissait également, selon l'analyste, d'un mouvement d'aversion au risque, sur fond de révision des perspectives en matière de politique monétaire.

Une série de déclarations prudentes de membres de la banque centrale américaine (Fed) ces derniers jours, ainsi que plusieurs indicateurs supérieurs aux attentes, notamment les ventes de détail aux États-Unis, ont poussé les opérateurs à modérer leurs projections de baisses de taux cette année.

Ils accordent désormais une probabilité de plus de 43% au scénario qui aboutirait à cinq baisses du taux directeur seulement cette année, alors qu'ils tablaient sur 7 réductions en fin de semaine dernière.


Cette hypothèse d'une politique monétaire plus ferme que prévu fait craindre pour l'économie en général et la demande de pétrole en particulier.

Mais le marché a été remis en selle par une publication de l'OPEP, qui table sur une hausse de 1,8 million de barils par jour (bpj) de la demande en 2025, à 106,2 millions bpj.

Le cartel prévoit une croissance de la demande dans toutes les régions du monde, y compris en Chine.

"Cela a probablement été un catalyseur", a estimé Bart Melek, de TD Securities.

Pour autant, "les inquiétudes liées à la demande continuent de peser sur le marché", selon l'analyste.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. reste coincé entre 70 et 76 dollars depuis un mois, pris en étau entre une demande qui interroge et des remous géopolitiques qui empêchent le brut de décrocher.

Bart Melek voit les cours retrouver de la vigueur au deuxième trimestre, une fois que les investisseurs auront davantage de visibilité quant à la trajectoire monétaire de la Fed.

Il s'attend aussi à ce que le marché affiche un déficit global d'offre par rapport à la demande, favorisé par la prolongation des coupes de production mises en place par plusieurs membres de l'OPEP et certains de leurs alliés de l'accord OPEP+.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en ordre dispersé, l'Opep au soutien



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétrole réclamée

    Le jeudi 30 mai 2024

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des soupçons d'entente sur les prix dans l'industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite