Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend après avoir nettement fléchi mercredi

cours du pétroleParis: Les prix du pétrole rebondissaient jeudi après le net repli affiché la veille suite à la publication d'un rapport indiquant un bond surprise des stocks américains de brut. Les investisseurs n'en demeurent pas moins inquiets quant au rapport entre offre et demande.
Peu après 07h15 jeudi, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en mars, se négociait à 77,45 dollars, en hausse de 0,84%. Mercredi soir, il avait cédé pas moins de 1,01%, à 76,80 dollars.

Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en février, ils prenaient 0,85% à 71,97 dollars, non sans avoir chuté la veille en soirée de 1,20%, à 71,37 dollars.

Les cours avaient initialement grimpé mercredi, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. prenant jusqu'à 1,84%, avant que le rapport hebdomadaire de l'agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) ne jette un froid sur le marché. Selon ce document, les stocks commerciaux de brut aux États-Unis ont augmenté de 1,3 million de barils durant la semaine achevée le 5 janvier.

Ce chiffre a pris les opérateurs à contrepied, car les analystes tablaient sur un légère baisse de 150'000 barils, d'après un consensus établi par l'agence Bloomberg.

Le rapport était "extrêmement mauvais" pour les cours, a commenté Stephen Schork, analyste de Schork Group, interrogé par l'AFP. Ce sursaut inattendu des réserves commerciales américaines est, pour partie, attribuable au ralentissement des exportations, en repli de 37% sur la semaine, alors que les importations ont mieux résisté (-9%).

Autre fait notable, les stocks d'essence ont gagné 8 millions de barils, après s'être déjà appréciés de 10,9 millions de barils une semaine plus tôt. Il s'agit de la deuxième plus forte hausse jamais enregistrée sur deux semaines, selon Stephen Schork.

"Cette série de hausses (des stocks) compense les inquiétudes sur la situation en mer Rouge et les perturbations en Libye", selon Matt Smith, analyste de Kpler. Pour autant, les produits raffinés livrés au marché américain ont monté de 2,8%.

"Les chiffres de demande sont bons", a relevé Stephen Schork, "mais nous avons trop de stocks et la production continue à dépasser la demande". En cause, les États-Unis, qui produisent chaque jour 13,2 millions de barils, un chiffre proche de leur record absolu, mais aussi l'Iran, le Venezuela, le Brésil ou le Guyana qui accélèrent le rythme.

Face à cette situation, l'Arabie saoudite, qui vient d'annoncer une baisse marquée de ses tarifs pour février, ne parvient pas à reprendre la main. "Les Saoudiens n'ont plus le pouvoir qui était le leur il y a dix ans", estime Stephen Schork, lorsque le royaume s'était permis d'inonder le marché pour faire volontairement chuter les prix et entraîner une crise du pétrole de schiste aux États-Unis.


"Ils n'ont plus beaucoup de balles dans le chargeur", insiste l'analyste, "ils ne peuvent que garder le même positionnement, et essayer de forcer les autres membres de l'OPEP (Organisation des pays producteurs de pétrole) à tenir leurs engagements".

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend après avoir nettement fléchi mercredi



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 04 mars 2024 à 20:55

    Le pétrole recule malgré les nouveaux engagements de l'Opep+…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fait marche arrière, lundi, malgré l'engagement de membres de l'alliance OPEP+ de prolonger leurs...

    lundi 04 mars 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants en hausse, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence étaient en légère hausse sur la semaine dernière, tandis que le diesel baissait, selon les chiffres officiels du gouvernement...

    lundi 04 mars 2024 à 11:50

    Le pétrole stable après l'extension des coupes de membres de…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient lundi après l'annonce de Ryad et Moscou, piliers de l'alliance Opep+, et d'autres membres d'une prolongation...

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite