Menu
A+ A A-

Le pétrole lâche du lest après la hausse surprise des stocks américains

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont perdu de l'altitude, mercredi, après la publication d'un rapport indiquant un bond surprise des stocks américains de brut, qui inquiète le marché quant au rapport entre offre et demande.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en mars, a terminé en baisse de 1,01%, à 76,80 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en février, il a abandonné 1,20%, à 71,37 dollars.

Les cours avaient initialement grimpé, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. prenant jusqu'à 1,84%, avant que le rapport hebdomadaire de l'agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) ne jette un froid sur le marché.

Selon ce document, les stocks commerciaux de brut aux États-Unis ont augmenté de 1,3 million de barils durant la semaine achevée le 5 janvier.

Ce chiffre a pris les opérateurs à contrepied, car les analystes tablaient sur un légère baisse de 150.000 barils, d'après un consensus établi par l'agence Bloomberg.

"C'était un rapport extrêmement mauvais" pour les cours, a commenté Stephen Schork, analyste de Schork Group.

Ce sursaut inattendu des réserves commerciales américaines est, pour partie, attribuable au ralentissement des exportations, en repli de 37% sur la semaine, alors que les importations ont mieux résisté (-9%).


Autre fait notable, les stocks d'essence ont gagné 8 millions de barils, après s'être déjà appréciés de 10,9 millions de barils une semaine plus tôt.

C'est la deuxième plus forte hausse jamais enregistrée sur deux semaines, selon Stephen Schork.

"Cette série de hausses (des stocks) compense les inquiétudes sur la situation en mer Rouge et les perturbations en Libye", selon Matt Smith, analyste de Kpler.

Pour autant, les produits raffinés livrés au marché américain ont monté de 2,8%.

"Les chiffres de demande sont bons", a relevé Stephen Schork, "mais nous avons trop de stocks et la production continue à dépasser la demande".

En cause, les États-Unis, qui produisent chaque jour 13,2 millions de barils, un chiffre proche de leur record absolu, mais aussi l'Iran, le Venezuela, le Brésil ou le Guyana qui accélèrent le rythme.

Face à cette situation, l'Arabie saoudite, qui vient d'annoncer une baisse marquée de ses tarifs pour février, ne parvient pas à reprendre la main.

"Les Saoudiens n'ont plus le pouvoir qui était le leur il y a dix ans", estime Stephen Schork, lorsque le royaume s'était permis d'inonder le marché pour faire volontairement chuter les prix et entraîner une crise du pétrole de schiste aux États-Unis.

"Ils n'ont plus beaucoup de balles dans le chargeur", insiste l'analyste, "ils ne peuvent que garder le même positionnement, et essayer de forcer les autres membres de l'OPEP (Organisation des pays producteurs de pétrole) à tenir leurs engagements".

(c) AFP

Commenter Le pétrole lâche du lest après la hausse surprise des stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite