Menu
A+ A A-

Le brut se replie, le retour de pétroliers en mer Rouge rassure

cours du petroleLondres: Les prix du brut poursuivaient leur recul jeudi, le retour de pétroliers de grands armateurs en mer Rouge rassurant le marché qui craignait des problèmes d'approvisionnement par cette zone clef où les tensions restent vives.
Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en février, dont c'est le dernier jour de cotation, baissait de 1,05%, à 78,81 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, perdait 1,13%, à 73,27 dollars.

"Les pétroliers (...) ayant repris leurs traversées du canal de Suez et de la mer Rouge, grâce à la présence rassurante d'une équipe maritime dirigée par les États-Unis dans la région, cela a permis de dissiper certaines inquiétudes immédiates concernant les problèmes d'approvisionnement", explique Susannah Streeter, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Des navires de l'armateur CMA-CGM sont en effet revenus en mer Rouge après les attaques perpétrées par des rebelles houthis du Yémen, et ceux de Maersk vont faire de même, ont indiqué mercredi les deux géants du transport maritime.

"Certains navires ont transité par la Mer Rouge" et "nous envisageons d'augmenter de façon progressive le transit de nos navires par le Canal de Suez" - qui relie la Méditerranée à la mer Rouge - a indiqué le groupe français CMA-CGM dans un message à ses clients, transmis à l'AFP.

Maersk se prépare de son côté à "reprendre la navigation dans la mer Rouge vers l'est comme vers l'ouest", a indiqué le transporteur danois dimanche dans un communiqué, et les premiers cargos emprunteront le canal "le plus vite possible".

"Toutefois, les tensions restent vives", nuance Mme Streeter. "Les prix du brut restent donc largement élevés, d'autant plus que l'économie américaine montre des signes de résilience, ce qui renforce les perspectives de la demande mondiale".


🛢️ Par ailleurs, les investisseurs attendent jeudi la publication de l'état des stocks hebdomadaires commerciaux américains par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) pour la semaine achevée le 22 décembre.

La fédération des professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API), a estimé mercredi que les stocks de brut avaient monté d'environ 1,84 million de barils la semaine dernière, et ceux d'essence avaient baissé de 482.000 barils. Les données de l'API sont réputées toutefois moins fiables que celles de l'EIA.

Les analystes tablent pour leur part sur une baisse de 2,85 millions de barils des réserves commerciales de brut, et sur une légère baisse d'environ 250.000 barils d'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le brut se replie, le retour de pétroliers en mer Rouge rassure



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite