Menu
A+ A A-

Le pétrole en léger retrait malgré les perturbations en mer Rouge

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole se sont très légèrement repliés vendredi, dans un marché clairsemé ce qui accentue les mouvements des cours, au lendemain de l'annonce de la sortie de l'Angola de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en février, a lâché 0,40% à 79,07 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, a cédé 0,44% à 73,56 dollars.

Lundi, en raison du jour férié de Noël, les marchés des matières premières seront fermés.

Les cours avaient rebondi un peu en séance portés par la situation en mer Rouge, "où des risques sécuritaires pèsent sur l'approvisionnement", a rappelé Han Tan, analyste d'Exinity.

Un haut responsable des rebelles Houthis du Yémen, soutenus par l'Iran, a indiqué cette semaine que les attaques de son groupe sur des navires marchands en mer Rouge s'arrêteraient seulement "si Israël cesse ses crimes et que la nourriture, les médicaments et le carburant parviennent à la population assiégée" de la bande de Gaza, dans le cadre du conflit entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas.

Plusieurs géants du transport maritime évitent toujours le point d'entrée ou de sortie de la mer Rouge, le détroit stratégique de Bab al-Mandeb, qui sépare la péninsule arabique de l'Afrique.

C'est le cas de la major pétrolière et gazière britannique BP, qui a indiqué lundi suspendre tout transit en mer Rouge.


Plus de 20 pays ont désormais rejoint la coalition menée par les États-Unis et visant à défendre le trafic maritime dans la zone.

A ces incertitudes s'ajoutent d'autres "facteurs favorables aux prix du pétrole", tel que le pivot de politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed), qui semble avoir dit adieu "aux hausses de taux destructrices de la demande", poursuit l'analyste d'Exinity.

Vendredi, l'indice d'inflation PCE aux États-Unis pour novembre s'est avéré plus faible qu'attendu à 2,6% sur un an au plus bas depuis 2021. C'est "la meilleure nouvelle économique depuis longtemps, et arrive juste à temps pour les fêtes de fin d'année", a commenté Robert Frick, économiste à la Navy Federal Credit Union.

Ces chiffres ont confirmé les attentes des marchés pour un net repli des taux d'intérêt de la Fed l'année prochaine. Et des taux moins élevés sont synonyme d'un dollar moins fort, ce qui traditionnellement devrait soutenir la demande d'or noir, qui est libellé en dollars.

Jeudi, le départ annoncé de l'Angola de l'Oep, sur fond de désaccord sur les quotas de production pétrolière, avait suscité un recul des prix des deux références mondiales du brut.

Le pays conteste le quota de 1,11 million de barils/jour établi pour lui par l'OPEP, l'Angola visant son propre objectif de 1,18 million de b/j.

"Autrefois premier producteur d'Afrique, la production du pays s'est effondrée de 40% en 8 ans en raison d'un environnement fiscal défavorable et de l'absence de nouveaux investissements", indique Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote, interrogée par l'AFP, et citant des chiffres de Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en léger retrait malgré les perturbations en mer Rouge



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 juin 2024 à 22:25

    Le pétrole en hausse, entre espoir d'une meilleure demande e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi, portés par les espoirs d'une meilleure demande aux États-Unis qui misent sur une...

    lundi 24 juin 2024 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent après 2 mois de baisse…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse, après 8 semaines consécutives de baisse. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 24 juin 2024 à 11:50

    Le pétrole monte un peu, entre spéculations et risque géopol…

    Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi, poussés à la fois par des positionnements spéculatifs d'investisseurs qui parient sur une baisse...

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Le vendredi 21 juin 2024

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en zone euro, après de forts gains au cours de la semaine alors que les investisseurs surveillent le risque géopolitique au Moyen-Orient.

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite