Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit son rebond, stimulé par les perturbations en mer Rouge

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné sur une nouvelle hausse, mardi, toujours soutenus par les attaques de navires en mer Rouge, même si le marché refuse, pour l'instant, de s'emballer.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en février, a pris 1,64%, pour clôturer à 79,23 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en janvier, dont c'était le dernier jour de cotation, s'est lui élevé de 1,33%, à 73,44 dollars.

"Il n'y a aucun doute sur le fait que ce qu'il se passe en mer Rouge crée une perturbation", a commenté Phil Flynn, analyste de Price Futures Group. "Ce n'est pas majeur, mais cela va coûter plus cher" de transporter de l'or noir, en moyenne, a-t-il relevé.

Une force multinationale a été créée, lundi, pour assurer la protection des navires marchands avec, parmi ses membres, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France.

"La question se pose de savoir combien de temps il va falloir à cette force pour être opérationnelle", a avancé Phil Flynn.

A ce jour, parmi les grands groupes pétroliers, seul le géant britannique BP a officiellement choisi d'éviter la zone, où des navires sont régulièrement visés par des attaques revendiquées par les rebelles yéménites Houthis.

"BP est souvent le plus prudent", a expliqué, sous couvert d'anonymat, un dirigeant d'un transporteur pétrolier. "Mais si vous n'avez pas de lien avec Israël, la probabilité d'une attaque est très faible", a-t-il ajouté.


Les Houthis ont ainsi prévenu qu'ils s'en prendraient à des navires contrôlés par des intérêts israéliens ou desservant Israël.

"Et même si le trafic au canal de Suez a sensiblement diminué, il y a encore beaucoup de bateaux", a indiqué le dirigeant d'un transporteur pétrolier.

Selon lui, de nombreux navires choisissent de passer au large des côtes yéménites la nuit, et coupent leur transpondeur, qui permet habituellement de les repérer, pour diminuer les risques.

Quant aux tankers qui optent pour la route du Cap de Bonne-Espérance, "même si cela prend dix jours de plus, le pétrole va finir par arriver", a souligné Bart Melek, analyste de TD Securities. "Il n'est pas bloqué."

"La route de Suez n'est pas absolument cruciale pour le transport de pétrole", a affirmé Thu Lan Nguyen, analyste de Commerzbank, en rappelant que le blocage de cette artère par un porte-conteneur durant six jours en mars 2021 n'avait eu qu'un impact limité sur les cours.

Pour Phil Flynn, outre ce développement géopolitique, le raffermissement des cours du brut intervient aussi sur un marché qui était mûr pour un retournement, après quasiment deux mois de dégringolade.

"Les opérateurs (spéculatifs) se couvrent", vendent et se repositionnent à la hausse, pour certains, a observé Bart Melek.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit son rebond, stimulé par les perturbations en mer Rouge



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    mercredi 19 juin 2024 à 12:00

    Le pétrole fléchit avec les premières données sur les stocks…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient légèrement mercredi, de premières données hebdomadaires mitigées sur les réserves commerciales des Etats-Unis mettant fin à...

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite