Menu
A+ A A-

Le pétrole bondit, prises de bénéfices et appétit pour le risque après la Fed

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse, jeudi, stimulés par des prises de bénéfices d'opérateurs spéculatifs et par l'attrait des investisseurs pour les actifs à risque, au lendemain d'un assouplissement de la banque centrale américaine (Fed).
📈 Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février s'est apprécié de 3,16%, pour clôturer à 76,61 dollars.

📈 Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en janvier, il a progressé de 3,03%, à 71,58 dollars.

"Les marchés fêtent l'ouverture de la Fed vers des baisses de taux" à venir, a commenté José Torres, d'Interactive Brokers.

💰 Mercredi, le président de l'institution, Jerome Powell, a admis que la question d'une réduction du taux directeur était désormais débattue au sein de la Fed.

L'inflexion des banquiers centraux laisse présager "de conditions financières beaucoup plus accommodantes", ce qui profite à toutes les matières premières, l'or noir en premier lieu.

💲 Le fléchissement du dollar, sapé par la perspective de baisses de taux, soutenait aussi l'accélération du pétrole, la majorité des contrats étant libellés en billets verts.

Pour Stephen Schork, de Schork Group, le sursaut des cours tient surtout "à des prises de bénéfices".


Selon lui, les acteurs spéculatifs positionnés à la baisse depuis plusieurs semaines ont racheté du pétrole pour se couvrir. Ils ont ainsi empoché la différence entre le cours auquel ils s'étaient engagés à vendre et le prix actuel, nettement inférieur.

L'ampleur du mouvement enregistré jeudi tient également, pour l'analyste, à l'approche des fêtes qui réduit les volumes et augmente la volatilité.

Le brut a aussi été soutenu par la publication du rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui a relevé son estimation de croissance de la demande en 2024, à 1,1 million de barils par jour, contre 930.000 barils jusqu'ici.

Mais pour Stephen Schork, "le marché reste fondamentalement affaibli". Les contrats à terme sont ainsi en situation dite de "contango", ce qui signifie que les prix au comptant sont inférieurs à ceux des contrats à terme avec livraison dans plusieurs mois.

Cela témoigne généralement d'une demande faible à court terme.

"La question est de savoir si les banques centrales répondent à temps" à la dégradation de la conjoncture économique, en assouplissement leur politique monétaire, "ou s'il est trop tard", a interrogé Craig Erlam, d'Oanda.

Pour lui, "l'évolution des prix du pétrole pourrait donner un aperçu de la vision du marché dans les semaines à venir."

(c) AFP

Commenter Le pétrole bondit, prises de bénéfices et appétit pour le risque après la Fed



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite