Menu
A+ A A-

Le pétrole au plus bas en six mois après l'inflation américaine

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont repris leur chute mardi plombés par les craintes d'un sur-approvisionnement en brut, par des perspectives économiques mondiales moroses et par une inflation américaine qui ne ralentit pas aussi facilement.
🇪🇺 Le gaz européen a poursuivi sa baisse jusqu'à un plus bas en près de trois mois.

Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en février, a lâché 3,66% à 73,24 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en janvier, a perdu 3,79% à 68,61 dollars.

Les deux références mondiales du brut sont ainsi tombées à leur plus bas niveau depuis fin juin.

🇺🇸 L'inflation aux États-Unis a ralenti sur un an à 3,1% (indice CPI) mais a retrouvé de la vigueur sur un mois, en novembre, à +0,1% et +0,3% pour l'inflation sous-jacente, hors alimentation et énergie.

"L'inflation ne ralentit certainement pas assez pour que la Fed suggère l'éventualité future d'une baisse des taux", a indiqué à l'AFP John Kilduff d'Again Capital.

La banque centrale conclut mercredi une réunion de politique monétaire où un statu quo sur les taux est largement attendu.

"Mais le marché espérait des commentaires plus accommodants sur la suite de la politique monétaire" qui risquent de ne pas se produire vu la tonalité de l'inflation, a expliqué M. Kilduff.

Jerome Powell, patron de la Fed, tiendra une conférence de presse mercredi à 19H30 GMT.

En parallèle, "avec une production américaine toujours élevée et des inquiétudes quant à la santé de l'économie chinoise, les perspectives de la demande à court terme semblent incertaines", souligne James Harte, analyste de Tickmill.

La production américaine de brut est en effet à un niveau record et les États-Unis sont "un exportateur majeur de brut et de produits raffinés, ce qui peut-être un problème pour l'Opec et le maintien des cours, a rappelé John Kilduff.

Les investisseurs s'inquiètent par ailleurs de l'accélération de la déflation en Chine en novembre, en raison de la baisse des prix de l'énergie et de l'alimentation, selon des données officielles publiées samedi par le Bureau national des statistiques (BES).

Pour Tamas Varga, il s'agit du "signe d'une demande atone de la part de la deuxième économie mondiale".

Les deux références du pétrole ont perdu entre 25 et 28% depuis leurs plus hauts de l'année, atteints fin septembre, lorsque le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait frôlé les 100 dollars le baril.


🔥 Côté gaz naturel européen, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, s'est replié à 34,860 euros le mégawattheure (MWh), en recul de 3,48%, après avoir touché 34,505 euros le MWh, son plus bas prix depuis septembre.

"Les prix sont freinés par la perspective d'une période prolongée de températures douces", commente Barbara Lambrecht, analyste de Commerzbank, rappelant que le chauffage est le principal moteur de la demande pendant les mois d'hiver.


Commenter Le pétrole au plus bas en six mois après l'inflation américaine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite