Menu
A+ A A-

Le pétrole continue à se replier et met l'Opep sous pression

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné lundi une troisième séance de baisse consécutive depuis l'annonce de nouvelles coupes de production par l'Opep+, une réaction qui complique la situation pour le cartel, dont les munitions s'amenuisent.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février a abandonné 1,07%, pour clôturer à 78,03 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en janvier, a lui lâché 1,39%, à 73,04 dollars.

Depuis la communication de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'OPEP+ à l'issue de sa réunion ministérielle, jeudi, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a perdu plus de 6%.

L'alliance a pourtant promis de réduire encore ses volumes de 900.000 barils par jour (bpj) en net de janvier à mars, ce qui porte à près de 6 millions de bpj la contraction depuis octobre 2022, soit plus de 5% de la production mondiale.

"Les opérateurs sont un peu perdus et s'interrogent sur l'ampleur exacte de la diminution", a commenté Michael Lynch, de Strategic Energy & Economic Research (SEER).

Le marché doute des nouveaux engagements pris, notamment par les Emirats arabes unis et le Koweït, "qui pourraient ne pas respecter les quotas", prévient l'analyste.

Au-delà des sept pays prêts à des coupes supplémentaires, l'Angola a d'ores et déjà indiqué qu'il ne se plierait pas au quota qui lui a été assigné.


"Cela devient de plus en plus difficile à chaque fois" pour l'OPEP+, explique Michael Lynch, du fait de la dégradation progressive mais constante de la conjoncture économique.

Avec l'effritement de la demande, "ils sont poussés à diminuer encore. Mais le problème, c'est qu'ils vont commencer à manquer de munitions", fait valoir l'analyste.

Tandis que l'OPEP+ restreint sa production, les États-Unis sont à un record absolu (13,2 millions), de même que le Brésil, alors que l'Iran est au plus haut depuis cinq ans et le Nigeria en pleine accélération.

"Même si les baisses de production n'atteignent pas les 2,2 millions de barils visés (900.000 de nouvelles coupes et reconduction de 1,3 million déjà en place), leurs actions devraient tout de même jouer sur l'équilibre entre offre et demande et limiter le repli des cours", estiment néanmoins les analystes d'Eurasia Group.

En outre, le fait que les Saoudiens aient obtenu que les nouvelles réductions soient consenties par d'autres membres "leur laisse de la marge" pour fermer un peu plus le robinet, si besoin, ajoutent-ils.

Pour Danny Flynn, de Price Futures Group, la perspective d'une politique monétaire plus accommodante dans les mois à venir, avec de possibles baisses de taux, pourrait insuffler de l'optimisme sur le marché et contribuer au redressement des cours.

(c) AFP

Commenter Le pétrole continue à se replier et met l'Opep sous pression



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    jeudi 29 février 2024 à 08:55

    Technip Energies: résultats marqués par la sortie de Russie

    Paris: Le groupe d'ingénierie et services Technip Energies a annoncé jeudi des ventes et un bénéfice en légère baisse malgré des commandes...

    mercredi 28 février 2024 à 21:25

    Le pétrole en très léger repli après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont très légèrement baissé mercredi après une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis plus...

    mercredi 28 février 2024 à 17:05

    🛢️ USA: les stocks hebdomadaires de pétrole brut augmentent …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite