Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend, des réductions de production de l'Opep+ évoquées

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole remontaient légèrement mardi, poussés à la hausse par des rumeurs autour de potentielles réductions de production à l'échelle du groupe l'Opep+, en plus des réductions volontaires déjà opérées par certains membres.
Vers 10H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en janvier, prenait 1,06% à 80,83 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, gagnait 1,15% à 75,72 dollars.

"Tous les regards (sont) tournés vers la réunion de l'OPEP (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole) de jeudi" et de leurs alliés du groupe OPEP+, commentent les analystes de DNB.

Après un report, la réunion ministérielle du groupe prévue jeudi par visioconférence est particulièrement attendue car l'OPEP+ doit déterminer ses niveaux de production.

🇸🇦 "L'Arabie saoudite aurait demandé aux autres membres du groupe OPEP+ de réduire leurs quotas de production, mais certains membres résistent", poursuivent les analystes de DNB.

"Pour l'Arabie saoudite, dont la production n'est déjà plus que de 9 millions de barils par jour, il est essentiel d'obtenir un soutien ferme de la part des autres membres afin de réduire encore davantage la production", rappellent-ils.

Le Royaume assume en effet la majeure partie des réductions de production de l'alliance, ayant annoncé en marge de la dernière réunion de l'OPEP+ en juin une réduction supplémentaire de sa production d'un million de barils par jour, finalement prolongée jusqu'à fin 2023.


Ces réductions complètent les baisses instaurées depuis début mai et en vigueur jusqu'à fin 2024 par neuf producteurs, dont Ryad, Moscou, Bagdad ou encore Dubaï, pour un total de 1,6 million de barils quotidiens.

Or, une diminution des objectifs de production à l'échelle du groupe suppose un accord des 23 membres.

Se pose aussi la question des quotas de production de chaque pays.

"Les producteurs veulent toujours des quotas plus élevés à partir desquels les réductions sont calculées", explique Tamas Varga, analyste chez PVM Energy. "Si vous êtes tenu de limiter votre production de un million de barils par jour, vos revenus seront plus élevés si votre quota passe, par exemple, de 5 à 5,5 millions de barils par jour."

Mais côté des exportateurs africains, "le Nigeria et l'Angola (sont) mécontents des quotas proposés", rappelle l'analyste.

Ainsi, "les discussions de jeudi seront probablement animées", insiste-t-il. Et "outre les quotas et les niveaux de production de l'année prochaine, c'est l'unité de l'organisation qui sera examinée de près", souligne M. Varga.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend, des réductions de production de l'Opep+ évoquées



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 juin 2024 à 22:25

    Le pétrole en hausse, entre espoir d'une meilleure demande e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi, portés par les espoirs d'une meilleure demande aux États-Unis qui misent sur une...

    lundi 24 juin 2024 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent après 2 mois de baisse…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse, après 8 semaines consécutives de baisse. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 24 juin 2024 à 11:50

    Le pétrole monte un peu, entre spéculations et risque géopol…

    Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi, poussés à la fois par des positionnements spéculatifs d'investisseurs qui parient sur une baisse...

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétrole réclamée

    Le jeudi 30 mai 2024

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des soupçons d'entente sur les prix dans l'industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis.

    Lire la suite