Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie, le marché doute d'un développement majeur pour l'Opep+

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont lâché du lest, vendredi, sur un marché peu fréquenté, qui ne croit plus à une révision majeure des quotas de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses alliés de l'alliance Opep+.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a perdu 1,03%, pour clôturer à 80,58 dollars.

Son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) de même échéance, a cédé 2,02%, à 75,54 dollars.

La séance a été plus courte que d'ordinaire à la Bourse de Chicago (CME) pou tenir compte de l'absence de nombre de traders, la journée étant coincée entre un jour férié aux États-Unis (Thanksgiving) et un week-end.

Depuis mercredi, le marché cherche à décrypter la signification du report de la réunion ministérielle du groupe OPEP+ de dimanche à jeudi.

Deux sources avaient fait état à l'AFP de "désaccords entre (l'Arabie saoudite) et des pays africains"

Mais après avoir cru à un début de schisme au sein du cartel, les opérateurs le voit maintenir sa cohésion. "L'une des craintes était de voir des membres africains quitter l'alliance", a expliqué Daniel Ghali de TD Securities, un scénario désormais écarté, selon lui.

Barbara Lambrecht, de Commerzbank, voit les membres ayant déjà réduit leur production prolonger leur engagement, mais ne s'attend pas à de nouvelles coupes.


Pour l'analyste, l'OPEP+ devrait néanmoins "signaler sa volonté d'agir en cas de fléchissement de la demande" dans les mois à venir.

Une contraction supplémentaire des volumes dès maintenant "laisserait peu de marge (au groupe) dans l'hypothèse ou la conjoncture continuait à se détériorer", prévient Barbara Lambrecht.

"Si les niveaux de production sont reconduits" jusqu'en 2024, "les prix pourraient encore baisser du fait de l'absence d'effort supplémentaire", selon l'analyste.

TD Securities n'exclut pas une diminution additionnelle de l'Arabie saoudite, "qui a eu tendance à surprendre le marché" à plusieurs reprises "ces dernières années", rappelle Daniel Ghali.

"La part de marché des Saoudiens n'a jamais été aussi basse" depuis le début de l'ère moderne, reconnaît-il, hors périodes de récession. "Mais ils veulent voir les prix rester élevés" et sont prêts à se priver de revenus pour cela, selon lui.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie, le marché doute d'un développement majeur pour l'Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    jeudi 29 février 2024 à 08:55

    Technip Energies: résultats marqués par la sortie de Russie

    Paris: Le groupe d'ingénierie et services Technip Energies a annoncé jeudi des ventes et un bénéfice en légère baisse malgré des commandes...

    mercredi 28 février 2024 à 21:25

    Le pétrole en très léger repli après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont très légèrement baissé mercredi après une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis plus...

    mercredi 28 février 2024 à 17:05

    🛢️ USA: les stocks hebdomadaires de pétrole brut augmentent …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite