Menu
A+ A A-

Le pétrole creuse ses pertes, au plus bas depuis août

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole creusaient leurs pertes mardi, tirés vers le bas par un indicateur sur les exportations chinoises qui n'incite pas les investisseurs à l'optimisme sur la croissance du pays, plus gros importateur de brut au monde.
Vers 16H00 GMT (17H00 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier, perdait 3,06% à 82,58 dollars, peu après avoir touché 82,51 dollars, un plus bas depuis août.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre, perdait 3,16% à 78,27 dollars, après avoir atteint 78,22 dollars, sa première plongée sous le seuil des 80 dollars également depuis fin août.

La chute des exportations de la Chine s'est accélérée en octobre, avec un recul de 6,4% sur un an, selon des chiffres publiés par les douanes du pays mardi, un chiffre qui n'incite pas à l'optimisme pour sa croissance économique.

"Les exportations chinoises (...) sont un bon indicateur de la santé économique mondiale", explique Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote. Ces données économiques moroses inquiètent le marché quant à la demande de la Chine, premier pays importateur de pétrole au monde.

"Les données sur les importations chinoises de pétrole brut en octobre, publiées dans la nuit par les autorités douanières", qui ont enregistré une légère augmentation, "n'ont pas permis d'empêcher la chute des prix", ajoute Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

Ces données restent en effet également décevantes, car les importations de brut sont comparées à une base plus faible l'an dernier en raison des restrictions sanitaires pour lutter contre le Covid-19 dans le pays.


Les deux références mondiales du brut ont largement perdu "tous les gains qu'elles avaient accumulés" depuis l'attaque du Hamas contre Israël début octobre, note M. Fritsch.

Les investisseurs pétroliers "resteront très attentifs aux signes d'un conflit plus large dans la région qui pourrait perturber l'approvisionnement, mais il semble que ces craintes s'apaisent", affirme Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a rejeté lundi soir un cessez-le-feu dans la guerre contre le Hamas, entrée mardi dans son deuxième mois.

Enfin, les récentes données économiques mondiales "confirment que les économies se débattent sous la pression des taux d'intérêt élevés", et "qui ne devraient pas diminuer de sitôt", ce qui "peut également avoir contribué à l'inversion des gains du pétrole", explique M. Erlam.

"L'attention du marché pétrolier est revenue aux perspectives fragiles de la demande", estiment les analystes de DNB.

L'Organisation mondiale des pays exportateurs de pétrole (OPEP) reste pourtant "optimiste en ce qui concerne la demande" et l'économie mondiale, a affirmé mardi le secrétaire général de l'alliance Haitham al-Ghais, lors de l'"Argus European Crude Conference" à Londres.

(c) AFP

Commenter Le pétrole creuse ses pertes, au plus bas depuis août



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite