Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, les efforts diplomatiques au Moyen-Orient pèsent

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés lundi, sur un marché qui a pris note des diverses initiatives diplomatiques pour éviter l'escalade de la guerre entre Israël et le Hamas, ainsi que d'un possible allègement des sanctions imposées au Venezuela.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a cédé 1,36%, pour clôturer à 89,65 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en novembre, a lui lâché 1,17%, à 86,66 dollars.

Après avoir longuement hésité, les cours de l'or noir se sont engagés nettement dans le rouge.

Pour Daniel Ghali, de TD Securities, ce décrochage est principalement dû à deux éléments.

🇮🇱 Le premier tient à la montée en puissance des efforts diplomatiques pour empêcher le conflit entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas de s'étendre à d'autres pays.

🇺🇸 Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a effectué, lundi, un nouveau déplacement, non prévu initialement, en Israël, où il s'était déjà rendu mercredi, et devait y rencontrer le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Selon plusieurs médias, le président Joe Biden envisage de se rendre, lui aussi, dans l'Etat hébreu.


🇵🇸 Egypte, Qatar et Turquie sont également intervenus depuis le début de la guerre, sur la foi de leurs relations avec Israël et le Hamas.

"Le Levant n'est pas une région productrice de pétrole", a rappelé Daniel Ghali. "Donc tant que le conflit est contenu, il n'y aura pas d'impact sur la production du pétrole ou sur son commerce."

Pour autant, le marché reste tendu, préoccupé par un possible durcissement des sanctions contre l'Iran, producteur majeur, voir même d'une éventuelle participation de la république islamique au conflit.

Le ministre Iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a prévenu, lundi, que faute de "solutions politiques", "la propagation probable de la guerre sur d'autres fronts (approchait) d'un stade inévitable".

Outre les tractations au Moyen-Orient, les opérateurs ont aussi relevé, selon Daniel Ghali, l'accord, rapporté par plusieurs médias, entre le gouvernement Biden et celui du président vénézuelien Nicolas Maduro.

Il prévoit un allègement des sanctions sur l'industrie pétrolière du pays en échange de la tenue d'un scrutin présidentiel sous contrôle international, l'an prochain.

Les restrictions imposées par les États-Unis en 2017 visaient à répondre aux mesures de Nicolas Maduro pour museler l'opposition et à condamner ce qu'ils considéraient comme une dérive autoritaire.

Ces sanctions ont divisé par près de quatre le volume des exportations de brut vénézuelien, qui atteignaient près de deux millions de barils par jour en 2016.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, les efforts diplomatiques au Moyen-Orient pèsent



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite