Menu
A+ A A-

Le pétrole reprend son souffle malgré les risques géopolitiques, le gaz grimpe

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi, après leurs forts gains de la veille, les craintes liées à une escalade géopolitique au Moyen-Orient semblant se calmer, quand le gaz européen grimpait, poussé par de nouvelles perturbations de l'offre.
Vers 10H45 GMT (12H45 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en décembre, perdait 0,45% à 87,75 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en novembre, baissait de 0,50% à 85,95 dollars.

"Le prix du pétrole s'est stabilisé, les investisseurs évaluant la possibilité que l'attaque (du Hamas en Israël) puisse être contenue plutôt que de se propager aux pays voisins", importants producteurs et exportateurs de pétrole, commente Richard Hunter, analyste chez Interactive Investor.

La veille, les cours des deux références mondiales du brut s'étaient envolées après l'offensive surprise samedi du mouvement islamiste palestinien Hamas contre Israël, le marché redoutant une escalade géopolitique et des perturbations de l'approvisionnement.

Comme "aucun effet immédiat et significatif sur l'équilibre entre l'offre et la demande de pétrole à court terme n'est probable après l'attaque", selon les analystes de DNB, les investisseurs se concentrent à nouveau sur les perspectives économiques et la demande morose dans un environnement de taux élevés.

Mais "malgré la détente des prix" constatée mardi, les marchés "restent perturbés" par la situation, "qui pourrait encore conduire à davantage d'instabilité et pousser le prix du baril à des niveaux jamais vus depuis l'année dernière", explique Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.

"Le grand point d'interrogation réside dans l'implication potentielle de l'Iran", souligne l'analyste.

Un affermissement des sanctions pétrolières américaines imposées à Téhéran pourrait encore resserrer le marché et faire monter les cours.

L'ayatollah Ali Khamenei, la plus haute autorité d'Iran, a démenti mardi que son pays était derrière l'attaque massive lancée samedi par le Hamas contre Israël, tout en réaffirmant le soutien iranien "à la Palestine".


🔥 Côté gaz naturel européen, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, prenait plus de 6%, évoluant à 46,63 euros le mégawattheure (MWh). Le TTF a touché plus tôt mardi 47,15 euros le MWh, son plus haut prix depuis juin.

Les prix continuent de grimper "en réponse aux ruptures d'approvisionnement imminentes", commente Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

Le géant américain Chevron a suspendu les activités de sa plateforme Tamar, située au large des côtes israéliennes, sur instructions des autorités.

"Le gaz naturel est transporté de ce gisement vers l'Égypte, où il est liquéfié puis exporté vers l'Europe", poursuit M. Fritsch, précisant toutefois qu'il s'agit de "faibles" quantités.

Par ailleurs, le marché réagit également "aux rumeurs d'une reprise de la grève chez les travailleurs australiens du GNL (gaz naturel liquéfié, ndlr) et aux prévisions météorologiques plus froides pour l'Europe", indiquent les analystes d'Energi Danmark.

Selon Carsten Fritsch, la majorité des travailleurs a voté pour une nouvelle grève, qui peut donc commencer une fois une période de sept jours écoulée "si aucun accord n'a été trouvé d'ici à ce moment-là".
(c) Afp

Commenter Le pétrole reprend son souffle malgré les risques géopolitiques, le gaz grimpe



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    mardi 28 mai 2024 à 16:30

    Le pétrole monte, poussé par les tensions géopolitiques au M…

    New York: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite