Menu
A+ A A-

Le pétrole en petite hausse, ne profite qu'à la marge de l'appétit pour le risque

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite hausse, vendredi, ne profitant qu'à la marge du retour de l'appétit pour le risque, compensé par la persistance des inquiétudes sur la demande mondiale et la levée de restrictions russes.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a grappillé 0,60%, pour clôturer à 84,58 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en novembre, il a grignoté 0,58%, à 82,79 dollars.

🇺🇸 Les opérateurs ont plutôt bien accueilli, vendredi, la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain, qui a déjoué les pronostics et fait état de 336.000 créations de postes en septembre, contre 170.000 attendues.

"Ces chiffres vont dans le sens de la thèse d'une économie américaine résiliente", a réagi, dans une note, Edward Moya, d'Oanda. Cela devrait aider les cours "à trouver un plancher majeur", pour se stabiliser ou rebondir, selon l'analyste.

"C'est positif pour les perspectives de demande" de produits pétroliers, a abondé John Kilduff, d'Again Capital, "même si cela va avoir un effet sur la politique monétaire" et éventuellement inciter la banque centrale américaine (Fed) à encore davantage de dureté.

💲 La retraite du dollar, qui a suivi le rapport sur l'emploi, était aussi de nature à soutenir les prix du brut.


Pour autant, prévient John Kilduff, l'or noir n'a profité que partiellement de l'appétit pour le risque qui a marqué la journée, car le tableau d'ensemble n'a pas changé. Les taux obligataires restent très élevés, renchérissant le coût de l'argent et menaçant la consommation, et le dollar reste sur plusieurs semaines de gains.

💶 Les pays autres que les États-Unis doivent acheter, pour beaucoup, leur pétrole en dollars, et le niveau du billet vert "est un vrai problème pour eux. Cela supprime une partie de la demande", selon l'analyste, qui voit 80 dollars comme un niveau de soutien majeur pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie..

"Même si l'offre reste contrainte, l'inquiétude grandit quant à la demande mondiale", insiste Sophie Lund-Yates, d'Hargreaves Lansdown. "Quelques voyants sont à l'orange sur le tableau de bord de l'économie mondiale."

⛽️ Le sursaut des cours a aussi été limité par la levée partielle des restrictions imposées par la Russie à l'exporation du gazole.

🇷🇺 Les autorités ont autorisé le chargement, par des navires, de diesel acheminé par oléoduc, mode d'exportation le plus utilisé. Elles ont néanmoins indiqué que le quitus n'était délivré qu'aux compagnies qui réserveront au marché russe au moins 50% des volumes raffinés.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en petite hausse, ne profite qu'à la marge de l'appétit pour le risque



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite