Menu
A+ A A-

Le pétrole chute de plus de 5%, sur un marché affolé par une moindre demande

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse de plus de 5% mercredi, lestés par des chiffres de stocks américains et par la crainte de voir la demande freiner.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a décroché de 5,62%, pour clôturer à 85,81 dollars.

Quant au baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en novembre, il a lâché 5,61%, à 84,22 dollars.

Les deux variétés de référence du marché sont descendues à leur plus bas niveau depuis un mois.

🛢️ La chute du cours de l'or noir est liée au rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui a fait ressortir le plus faible volume de livraisons d'essence aux États-Unis depuis 25 ans pour cette période de l'année.

Ce trou d'air de ce que les opérateurs appellent la demande implicite explique également le bond des stocks d'essence, qui ont progressé de 6,5 millions de barils durant la semaine achevée le 29 septembre, alors que les analystes les attendaient stables.

"Attendons de voir les chiffres de la semaine prochaine" pour parler de tendance, a tempéré Phil Flynn, de Price Futures Group, qui a néanmoins reconnu que cette baisse "avait alimenté l'anxiété relative à l'économie".

"Les taux obligataires sont remontés de façon brutale" et "les consommateurs ont plus de mal" à maintenir leurs achats dans cet environnement, a ajouté l'analyste.

"Les prix du brut encaissent de plein fouet les craintes d'un ralentissement économique mondial, malgré les réductions de production promises par Ryad et Moscou jusqu'à la fin de l'année", a expliqué José Torres, d'Interactive Brokers, en référence aux engagements pris par Arabie saoudite et Russie. de couper leurs volumes de 1,3 million de barils par jour au total.


Mercredi, à l'issue de sa réunion technique, le Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ a recommandé le maintien des niveaux de production actuels.

Pour Phil Flynn, les cours ont aussi pâti, mercredi, d'une information du quotidien Kommersant, selon laquelle le gouvernement russe envisagerait de lever une partie des restrictions sur l'exportation du gazole, décrétées fin septembre.

"Je doute de cette information", a dit Phil Flynn, rappelant que le vice-Premier ministre en charge de l'Energie, Alexandre Novak, avait indiqué, mardi, que la suspension des exportations de gazole et d'essence avait permis de faire baisser les prix à la pompe en Russie.

Pour Phil Flynn, la glissade de mercredi ne présage pas nécessairement d'une correction prolongée. "Le marché mondial reste tendu", avec une offre sensiblement inférieure à la demande. "Et sauf si on voit une contraction majeure de la demande, cela va rester un problème."

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute de plus de 5%, sur un marché affolé par une moindre demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 10 avril 2024 à 20:55

    Le pétrole en hausse malgré le bond des stocks et l'inflatio…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un gain, mercredi, la menace d'une escalade entre Iran et Israël l'emportant sur...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite