Menu
A+ A A-

Le pétrole dévisse après les stocks américains et une réunion technique de l'Opep+

cours du pétroleLondres: Les prix du pétrole chutaient mercredi dans la foulée d'une augmentation importante des stocks hebdomadaires d'essence aux États-Unis, la force du dollar pesant également sur le brut, après une réunion technique des pays exportateurs de l'OPEP+ sans surprise.
Vers 15H40 GMT (17H40 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en décembre, baissait de 3,93% à 87,35 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en novembre, chutait de 4,08% à 85,59 dollars.

Les deux références mondiales évoluent désormais à leurs plus bas niveaux depuis le début du mois de septembre. Elles ont dévissé d'environ 10% depuis une semaine, lorsque le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. s'approchait des 100 dollars le baril et que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. culminait à un plus haut niveau depuis août 2022.

Les cours ont accéléré leurs pertes après la publication de l'état des stocks hebdomadaires commerciaux américains par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) pour la semaine achevée le 29 septembre.

Si les réserves commerciales de brut ont diminué de 2,22 millions de barils par jour (contre la petite hausse de 50.000 barils anticipée par les analystes, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg), le marché semble se concentrer sur l'envolée de 6,48 millions de barils d'essence. Les analystes tablaient pour leur part sur une baisse de 300.000 barils pour l'essence.

Le billet vert pesait aussi sur le brut, "les matières premières souffrant d'un dollar plus fort", expliquent les analystes de DNB.

Les cours de l'or noir étant libellés en billets verts, une appréciation de la devise américaine décourage les achats de pétrole en diminuant le pouvoir d'achat des acheteurs utilisant des devises étrangères.

Et "le dollar américain a gagné beaucoup de terrain au cours des trois derniers mois, soutenu par la bonne performance de l'économie américaine par rapport aux zones commerciales concurrentes telles que l'Europe et la Chine", rappelle John Evans, analyste chez PVM Energy.

"Les inquiétudes concernant l'impact que des taux plus élevés pourraient avoir sur l'activité économique mondiale" lestent également le brut, ajoute Michael Hewson de CMC Markets, la croissance économique étant liée au niveau de la demande de brut.


Par ailleurs, un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (OPEP+), qui a tenu à la mi-journée une réunion technique du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) par visioconférence, "a réaffirmé ses engagements", se disant "prête" dans un communiqué "à prendre des mesures supplémentaires" en fonction des conditions de marché.

🇸🇦 Plus tôt mercredi, le ministère saoudien de l'Energie a confirmé la prolongation de sa coupe volontaire de production d'un million de barils par jour depuis juillet jusqu'à la fin de l'année.

🇷🇺 La Russie lui a emboîté le pas, confirmant le maintien de la diminution de ses exportations de l'ordre de 300.000 barils par jour jusqu'à décembre. Le vice-Premier ministre Alexandre Novak a affirmé mercredi qu'une "analyse du marché" sera menée en novembre pour décider s'il convient d'augmenter ou de diminuer encore le niveau des exportations.

Les cours n'ont pas réagi à la hausse car le marché avait "déjà intégré la décision selon laquelle les Saoudiens et les Russes allaient maintenir les réductions de l'offre de plus d'un million de barils par jour jusqu'à la fin de l'année", explique Edward Moya, analyste de Oanda.

(c) AFP

Commenter Le pétrole dévisse après les stocks américains et une réunion technique de l'Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 07 décembre 2023 à 21:40

    Le pétrole se stabilise à peine de sa chute

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont à peine stabilisés jeudi au cours d'une séance volatile après la chute des...

    jeudi 07 décembre 2023 à 15:05

    La Russie et l'Arabie Saoudite exhortent l'Opep+ à se joindr…

    Moscou: Le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman ont appelé jeudi tous les membres de l'Opep+...

    jeudi 07 décembre 2023 à 13:00

    Le pétrole se reprend avec des prises de bénéfices

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient jeudi, poussés par des prises de bénéfices après la chute des cours de la veille...

    mercredi 06 décembre 2023 à 21:00

    Le pétrole WTI clôture sous 70 dollars pour la première fois…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a clôturé mercredi sous 70 dollars...

    mercredi 06 décembre 2023 à 17:50

    Le WTI glisse sous 70 dollars, le pétrole au plus bas depuis…

    Londres: Les cours du pétrole accéléraient leurs pertes mercredi, le WTI glissant en dessous de la barre des 70 dollars le baril...

    mercredi 06 décembre 2023 à 17:05

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut en forte baisse, ajusteme…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole brut ont nettement baissé la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés...

    mercredi 06 décembre 2023 à 13:31

    Le pétrole au plus bas depuis juillet, le gaz se reprend

    Londres: Les cours du pétrole pliaient mercredi jusqu'à un plus bas en cinq mois, les coupes de production de l'Opep+ peinant à...

    mardi 05 décembre 2023 à 21:45

    Le pétrole WTI clôture au plus bas depuis cinq mois

    Cours de clôture: Le West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a terminé, mardi, à son plus bas niveau en clôture...

    mardi 05 décembre 2023 à 13:23

    Le gaz au plus bas en deux mois, le pétrole se reprend

    Londres: Le gaz naturel européen fléchissait mardi, touchant son plus bas prix en près de deux mois malgré le froid en Europe...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite