Menu
A+ A A-

Les prix du pétrole repartent à la baisse

cours du pétroleParis: Les prix du pétrole repartaient à la baisse mercredi, après avoir retrouvé un peu de vigueur la veille au soir. Le baril de Brent se négociait autour des 90 dollars, après s'être rapproché la semaine passée des 100 dollars, reflet de l'essoufflement des investisseurs, ceux-ci continuant d'évaluer les perspectives du marché avant la réunion de l'Opep+, se délestant en parallèle des actifs à risques face à la hausse des rendements des bons du Trésor américain.
Peu avant 07h30 mercredi, les 159 litres de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre valaient 90,63 dollars, soit une baisse de 0,33%, après avoir grappillé mardi soir 0,23% à 90,92 dollars.

Le baril de l'équivalent américain West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), avec échéance en novembre, cédait lui 0,21% à 89,04 dollars, après avoir récupéré le veille en soirée 0,46%, à 89,23 dollars.

L'or noir avait déjà entamé la journée de mardi dans le rouge, sous l'effet d'une nouvelle accélération du dollar et des taux obligataires, les deux grands sujets de préoccupation du moment pour les investisseurs, selon Edward Moya, d'Oanda.

Mais une fois le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. descendu sous 90 dollars, une première depuis près d'un mois, le marché s'est retourné.

"Les mécanismes à l'oeuvre n'ont pas changé", malgré ce petit sursaut, a décrypté Daniel Ghali, de TD Securities.

"Les investisseurs (pour qui le pétrole n'est qu'un actif parmi d'autres) s'essoufflent" et ne parviennent plus à faire grimper les cours comme il y a quelques jours.

Mais pour autant, "il n'y a pas de catalyseur susceptible de déclencher des ventes massives", selon l'analyste. "Du coup, on devrait rester dans des marges resserrées jusqu'à nouvel ordre".

⤵ Rien de nouveau du côté de l'OPEP

Aucun nouveau développement majeur n'est attendu de la réunion du comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+, "qui ne devrait pas effectuer de modification" de ses quotas de production, souligne Edward Moya.

Revenue, plus que jamais, au centre du jeu, grâce aux réductions de volumes de l'Arabie saoudite et de la Russie, à hauteur de 1,3 million de barils par jour jusqu'en fin d'année, l'OPEP pourrait voir son influence sur les prix s'éroder avec la dégradation de la conjoncture et la hausse de la production de pays non membres de son alliance, selon Daniel Ghali.

"Jusqu'à quel point l'OPEP est-elle prête à créer cette rareté de l'offre alors que l'Arabie saoudite perd des parts de marché?", interroge cependant l'analyste.

La Russie n'a pas non plus fixé de calendrier pour l'interdiction des exportations de carburant mise en place le mois dernier pour stabiliser les prix et remédier aux pénuries sur son marché intérieur.

Aux États-Unis, les données de l'industrie ont montré que les stocks de brut ont diminué d'environ 4,2 millions de barils la semaine dernière, dépassant de loin les prévisions d'une baisse de 92'000 barils.

Entre-temps, la référence internationale du pétrole est toujours en baisse de près de 2% depuis le début de la semaine, car les bonnes données économiques américaines ont stimulé le dollar et les rendements des bons du Trésor et ont entraîné une chute des actifs à risques.

(c) AFP

Commenter Les prix du pétrole repartent à la baisse



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    mardi 28 mai 2024 à 16:30

    Le pétrole monte, poussé par les tensions géopolitiques au M…

    New York: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite