Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite entre restrictions de l'offre et inquiétudes sur la demande

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole hésitaient lundi, toujours poussés par les limitations de l'offre, tant au niveau du brut que des produits pétroliers, mais restaient aussi freinés par l'environnement de taux directeurs élevés dans d'importants pays consommateurs.
Vers 09H55 GMT (11H55 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en novembre, prenait 0,49% à 93,73 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, montait de 0,34% à 90,34 dollars, peu après avoir basculé brièvement en terrain négatif.

"Le marché pétrolier est bien conscient des principales raisons pour lesquelles le pétrole a augmenté de 25% au cours des derniers mois", commente Bjarne Schieldrop, analyste chez Seb, mentionnant "la réduction de la production de l'Arabie saoudite et de la Russie, la demande mondiale de pétrole qui résiste mieux que ce que l'on pensait, ainsi que le déclin de l'activité du pétrole de schiste aux États-Unis".

Ces réductions de production et d'exportation de brut jusqu'à la fin de l'année soutiennent encore les prix du pétrole, le marché craignant un fort déficit de l'offre pour le dernier trimestre de l'année.

🇷🇺 En parallèle, le gouvernement russe a introduit jeudi des restrictions aux exportations concernant l'essence et le gazole face à l'envolée des prix dans le pays.

"Etant donné que la Russie reste un fournisseur important de (produits pétroliers), même en dépit du plafonnement des prix du G7 entré en vigueur en février, cette décision a provoqué une onde de choc sur le marché", rappelle Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

Si ces réductions "restent favorables" aux prix hauts, notent les analystes d'Energi Danmark, "les inquiétudes concernant l'état de l'économie mondiale et, par conséquent, de la demande mondiale, compensent cette situation pour l'instant", plafonnant ainsi les gains du brut, soulignent-ils.


D'ailleurs, pour M. Schieldrop, "l'incertitude quant à la demande mondiale de pétrole est clairement au coeur des réductions de production de l'Arabie saoudite depuis avril de cette année".

L'environnement de taux directeurs très élevés dans de nombreux pays consommateurs de pétrole, comme les États-Unis, reste une menace pour l'économie mondiale.

"Les baisses de taux ne sont manifestement pas imminentes. Les taux d'intérêt devraient rester élevés plus longtemps que prévu", insiste M. Varga.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite entre restrictions de l'offre et inquiétudes sur la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2024 à 11:57

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite