Menu
A+ A A-

Le pétrole souffle après un nouvel indicateur décevant en Chine

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par un nouvel indicateur économique décevant venant de Chine qui ravive les inquiétudes quant à la demande du pays, quand le gaz européen se détendait avec le report d'une grève en Australie.
Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en novembre, perdait 0,45% à 90,19 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en octobre, glissait de 0,57% à 87,04 dollars.

🇨🇳 Les exportations de la Chine se sont contractées en août pour le quatrième mois consécutif, pénalisées par une demande atone à l'étranger et le ralentissement économique dans le pays qui fragilisent des milliers d'entreprises.

Ces chiffres sont les derniers d'une longue série traduisant une reprise poussive dans la deuxième économie mondiale.

L'état de santé de l'économie du pays, premier importateur de brut au monde, est scruté par les investisseurs pétroliers.

💶 La force du dollar pèse également sur les cours, car l'appréciation de la devise américaine décourage les achats de pétrole, libellés en billet vert, les rendant moins attractifs.

Les deux références mondiales du brut évoluaient toutefois tout près de leur plus haut prix depuis novembre, l'annonce des prolongations des coupes de production de l'Arabie saoudite et des exportations russes jusqu'à la fin de l'année ayant dopé les cours.


🛢️ Les investisseurs attendent également la publication de l'état des stocks hebdomadaires commerciaux américains par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) pour la semaine achevée le 1er septembre.

La fédération des professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API), a estimé mercredi que les stocks de brut avaient fondu d'environ 5,5 millions de barils la semaine dernière, et ceux d'essence de 5,1 millions de barils. Les données de l'API sont réputées toutefois moins fiables que celles de l'EIA.

Les analystes tablent pour leur part sur une chute de 2 millions de barils des réserves commerciales de brut, et sur une baisse d'un million de barils d'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, évoluait à 32,19 euros le mégawattheure (MWh), s'éloignant de la barre des 35 euros.

Les investisseurs se montrent prudents, "dans l'attente de nouvelles informations sur la grève à venir en Australie", commentent les analystes d'Energi Danmark.

La grève prévue dans deux grandes installations de gaz naturel liquéfié (GNL) en Australie a été reportée d'une journée en raison de la poursuite des négociations entre Chevron et les syndicats, selon la presse financière. Elle devait débuter jeudi mais a été repoussée à vendredi.

Ce report "peut facilement être interprété comme un signe que les parties sont proches d'un accord", et constitue un facteur baissier pour le gaz, poursuivent les analystes d'Energi Danmark.

Les menaces de débrayage sur les installations de GNL en Australie, qui fournissent à elles seules plus de 10% de l'approvisionnement mondial, avaient poussé les prix mi-août jusqu'à près de 45 euros le MWh.


Commenter Le pétrole souffle après un nouvel indicateur décevant en Chine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite