Menu
A+ A A-

Le pétrole continue de grimper, les algorithmes accentuent le mouvement

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont connu une nouvelle hausse mercredi, toujours soutenus par la perspective d'une prolongation des coupes saoudienne et russe, le mouvement étant renforcé par les fonds d'investissement et leurs algorithmes.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a pris 0,62%, pour clôturer à 90,60 dollars, un nouveau sommet de près de 10 mois.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en octobre, s'est lui apprécié de 0,98%, à 87,54 dollars, également au plus haut depuis mi-novembre. Il s'agit de la neuvième séance positive de suite pour le WTI.

Le marché continue de digérer les annonces concomitantes de l'Arabie saoudite et de la Russie, qui se sont engagés mardi à priver le marché de quelque 1,3 million de barils par jour au total, dont un million pour les Saoudiens.

Cela représente environ 1,3% de la consommation mondiale quotidienne de pétrole, sur un marché qui verrait la demande dépasser l'offre sans même cette réduction, selon les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"Le marché s'attendait à un prolongement d'un mois", comme en août et septembre, explique Daniel Ghali, de TD Securities, "mais l'extension à décembre a été une surprise".

"Les Saoudiens sont décidés à réduire les stocks mondiaux", gonflés, ces derniers mois, par l'utilisation des réserves stratégiques américaines et la "surproduction" Iranienne, ont écrit, dans une note, les analystes de JPMorgan.

D'autres pays, comme le Venezuela et l'Angola, ont augmenté leur production depuis le début de l'année.


Jusqu'ici, les réductions de production annoncées en octobre et avril, pour un total de 3,6 millions de barils par jour, n'avaient pas eu d'effet prolongé sur les cours.

Pour Daniel Ghali, ce manque d'impact initial s'expliquait par "des prévisions de demande trop pessimistes" en début d'année. "Le marché craignait de voir la Chine décevoir, alors que les indicateurs d'activité montraient une résilience de la demande."

Mais l'appétit du globe pour l'or noir a accéléré, au point d'atteindre un record en juin, selon l'AIE, qui s'attend à un autre sommet pour août, ce qui a mis les opérateurs en confiance et favorisé l'ascension du baril.

Le marché bénéficie désormais, en outre, d'une vague d'achat des fonds d'investissement, déclenchée par des algorithmes, selon Daniel Ghali.

"Les tendances techniques sur le brut se sont améliorées, ce qui n'est pas le cas sur les métaux industriels ou précieux", a poursuivi l'analyste, pas plus que sur les matières premières agricoles.

Pour autant, Daniel Ghali ne voit pas les cours aller beaucoup plus loin.

"Il n'est pas dans l'intérêt des pays du Golfe de voir le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. aller au-delà de 100 dollars", selon lui, "et ils disposent de capacités excédentaires" facilement mobilisables pour calmer la flambée des prix.

(c) AFP

Commenter Le pétrole continue de grimper, les algorithmes accentuent le mouvement



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril ?

    Le vendredi 24 mai 2024

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et se réuniront le 2 juin pour discuter de leur politique commune de production de pétrole.

    Lire la suite