Menu
A+ A A-

Le pétrole reprend son souffle après les coupes saoudienne et russe

cours du petroleLondres: Le pétrole fléchissait légèrement mercredi, pris entre les coupes saoudienne et russe accentuant la pression sur le marché, et l'augmentation de l'offre venant d'autres pays producteurs ainsi que les inquiétudes sur la demande.
Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en novembre, perdait 0,58% à 89,52 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en octobre, glissait de 0,46% à 86,29 dollars.

Malgré ce léger repli, les cours du brut évoluent à des niveaux proches de leurs plus hauts depuis novembre, atteints la veille.

Mardi, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a en effet dépassé la barre des 90 dollars le baril pour la première fois de l'année, après l'annonce de la prolongation de la réduction de production de l'Arabie saoudite et des exportations de la Russie jusqu'à fin 2023.

🇸🇦 Le Royaume va continuer de réduire sa production de pétrole d'un million de barils par jour (bpj) pour "trois mois supplémentaires", d'octobre à décembre. 🇷🇺 Lui emboîtant le pas, la Russie maintient la réduction de ses exportations de pétrole de 300.000 barils par jour jusqu'à la fin 2023.

"Ce scénario accroît la pression sur l'offre et pourrait entraîner de nouvelles hausses de prix", explique Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.

Pour les analystes de Rystad Energy, la demande mondiale de pétrole devrait désormais dépasser l'offre d'environ 2,7 millions de barils par jour au cours du dernier trimestre.


Cependant, "plusieurs facteurs limitent la hausse des prix du pétrole, notamment l'augmentation de la production Iranienne, qui devrait bientôt atteindre 3,4 millions de barils par jour", poursuit M. Evangelista.

Les annonces saoudiennes et russes interviennent aussi dans un contexte de ralentissement économique mondial et d'inflation élevée.

"L'impact de ces réductions sur l'inflation et la politique économique en Occident est difficile à prévoir, mais la hausse des prix du pétrole ne fera qu'accroître la probabilité d'un nouveau resserrement budgétaire, en particulier aux États-Unis, pour juguler l'inflation", affirme Jorge Leon, de Rystad Energy.

🇨🇳 Le marché s'inquiète également toujours de la demande de la Chine, dont l'économie traverse une période de déflation et subit une crise immobilière.

L'état de santé de l'économie du pays, premier importateur de brut au monde, est scrutée par les investisseurs, étant liée au niveau de la demande.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reprend son souffle après les coupes saoudienne et russe



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    mercredi 10 juillet 2024 à 21:36

    Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, pour la première fois en quatre séances, revigorés par une...

    mercredi 10 juillet 2024 à 17:10

    🛢️ USA: nouvelle baisse des stocks de pétrole, les raffineri…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole brut se sont de nouveau contractés la semaine dernière aux Etats-Unis, selon l'Agence...

    mercredi 10 juillet 2024 à 16:10

    🛢️ L'Opep table toujours sur une progression de la demande d…

    Paris: La demande de pétrole devrait encore continuer d'augmenter en 2024, indique mercredi le rapport mensuel de l'Opep, le cartel des pays...

    mercredi 10 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole monte légèrement après les premières données sur …

    Londres: Les prix du brut montaient légèrement mercredi, poussés par les premiers chiffres hebdomadaires sur les stocks américains de brut faisant état...

    mardi 09 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole en repli après le patron de la Fed et la tempête …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fléchi mardi, après le passage de la tempête Béryl qui a fait moins de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite