Menu
A+ A A-

Le gaz au-dessus de 35 euros avec une grève en Australie, le pétrole monte

cours du petroleLondres: Le prix du gaz européen fluctuait mardi au-dessus des 35 euros après l'annonce d'une grève sur des sites de production de gaz naturel liquéfié en Australie, quand le pétrole montait légèrement sur fond de tensions sur l'offre.
Vers 10H50 GMT (12H50 HEC), le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, évoluait à 36,48 euros le mégawattheure (MWh).

Des employés du géant de l'énergie Chevron vont entamer le 7 septembre une grève tournante - pendant laquelle les salariés alternent leurs débrayages pour perturber l'activité en minimisant leurs pertes de salaires - sur les sites de production de gaz naturel liquéfié (GNL) dans l'ouest de l'Australie, menaçant jusqu'à 5% des approvisionnements mondiaux.

Les grèves concernent les usines de Gorgon et Wheatstone dans l'ouest australien, selon le groupe américain. Cette région est stratégique pour la production de gaz naturel au niveau mondial.

L'alliance syndicale a assuré que les grèves se "renforceront chaque semaine jusqu'à ce que Chevron accepte nos revendications".

"Chevron n'a pas réussi à obtenir un accord similaire à celui conclu par Woodside la semaine dernière", explique John Evans, analyste chez PVM Energy, l'autre géant de l'énergie ayant conclu un accord de principe avec le syndicat d'un important champ gazier, éloignant de son côté la possibilité qu'une grève.

"Si la baisse de l'offre de GNL en provenance d'Australie n'est encore qu'un risque, la diminution de l'offre de gaz en provenance de Norvège est déjà une réalité", rappelle Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

"Les livraisons de gaz du premier fournisseur européen sont tombées à leur niveau le plus bas depuis plus d'un an, après le début des travaux de maintenance de routine dans un grand champ gazier de la mer du Nord", poursuit-il.

Les perturbations de l'offre de gaz naturel liquéfié en Australie cumulées à la baisse d'approvisionnement venant de Norvège devraient créer un environnement favorable à une hausse des prix des produits pétroliers en dopant la demande, affirme John Evans.


🛢️ Les cours du pétrole évoluaient d'ailleurs en petite hausse, poussés par les tensions sur l'offre provoquées par les réductions de production de l'OPEP+, qui éclipsent les craintes quant à la demande mondiale.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, prenait 0,79% à 85,09 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, gagnait 0,80% à 80,74 dollars.

"Les réductions importantes opérées par l'OPEP+ (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés, ndlr) ont créé un marché extrêmement tendu", commente Bjarne Schieldrop, de Seb.

La production du groupe a diminué de 2,7 millions de barils par jour entre septembre 2022 et août 2023, selon les estimations de Seb.

🇸🇦 Pour l'analyste, "rien n'indique que l'Arabie saoudite s'écartera de sa stratégie actuelle, qui consiste à privilégier le prix par rapport au volume, puisqu'elle devrait relever ses prix de vente officiels pour le mois d'octobre".

(c) AFP

Commenter Le gaz au-dessus de 35 euros avec une grève en Australie, le pétrole monte



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite