Menu
A+ A A-

Le pétrole monte sur fond de tensions sur l'offre, le gaz sous 35 euros

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole montaient vendredi, les tensions sur l'offre éclipsant pour l'instant les craintes quant à la résilience de la demande, quand le gaz restait sous la barre des 35 euros après l'éloignement des menaces de grève en Australie.
Vers 10H40 GMT (12H40 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, prenait 1,22% à 84,38 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison le même mois, gagnait 1,18% à 79,98 dollars.

"Le marché continue d'être confronté à des signaux contradictoires", commentent les analystes d'Energi Danmark, avec d'un côté la "faiblesse des signaux économiques, en particulier de la Chine, combinée à des taux d'intérêt plus élevés, réduisant les attentes quant à l'avenir de l'économie mondiale".

De l'autre, "la baisse des stocks américains et la réduction de l'offre des principaux producteurs mondiaux compensent les signaux baissiers", expliquent-ils.

Et les tensions sur l'offre semblent actuellement occuper d'avantage les esprits que les interrogations sur la demande, alimentées par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (OPEP+) mettant en oeuvre des réductions de production depuis novembre 2022 pour soutenir la tendance à la hausse des prix.

Jeudi, les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), réunis à Johannesburg, ont annoncé une expansion du bloc des pays émergents avec l'arrivée dès janvier de six nouveaux membres: l'Iran, l'Argentine, l'Egypte, l'Ethiopie, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.

"Les Brics, qui regroupent les principales nations gourmandes en énergie comme la Chine et l'Inde", ont ainsi invité des pays "qui se trouvent être les principaux producteurs de pétrole au monde", comme l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, remarque Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote Bank.

Selon elle, ces pays seraient donc disposés à régler leurs transactions avec des devises des Etats membres, constituant ainsi "un coup dur pour le dollar" jusque-là utilisé exclusivement par les pays de l'OPEP pour vendre son pétrole.


🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, évoluait à 34,42 euros le mégawattheure (MWh), restant sous la barre des 35 euros.

Les travailleurs de l'installation gazière de North West Shelf en Australie ont conclu un accord avec la direction de Woodside, éloignant momentanément la perspective d'une grève imminente dans le secteur du gaz naturel liquéfié (GNL) australien.

"Cela a bien sûr entraîné une forte baisse sur le marché du gaz, où les prix sont retombés à des niveaux proches de ceux qu'ils avaient avant que les rumeurs de grève n'aient commencé au début du mois", affirment les analystes d'Energi Danmark.

Les installations gazières australiennes concernées fournissent à elles seules plus de 10% de l'approvisionnement mondial de GNL (gaz naturel liquéfié) chaque mois.

"Le marché continuera de surveiller le sujet", poursuivent les analystes. Le gaz étant un actif très volatil, un nouveau développement pourrait faire réagir fortement les cours.
(c) AFP

Commenter Le pétrole monte sur fond de tensions sur l'offre, le gaz sous 35 euros



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite