Menu
A+ A A-

Le pétrole creuse ses pertes, inquiétude sur la demande

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont creusé leurs pertes mardi après la publication en Chine d'une série d'indicateurs économiques décevants, mais aussi dans un mouvement d'aversion au risque alors qu'est évoquée de nouveau sur les marchés une dégradation de la note des banques américaines.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, a perdu 1,53% à 84,89 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en septembre, s'est replié de 1,84% à 80,99 dollars.

Les prix du brut "ont continué de reculer par rapport à leurs sommets en six mois depuis la semaine dernière, après que les chiffres économiques de ce matin en provenance de Chine ont indiqué un malaise beaucoup plus profond dans l'économie chinoise", a commenté Michael Hewson, de CMC Markets.

La Chine étant le premier importateur mondial de brut, la santé de son économie est en effet un élément majeur de la demande de pétrole.

Les ventes au détail chinoises, principal indicateur de la consommation des ménages, ont progressé seulement de 2,5% sur un an le mois dernier.

Ce chiffre moins fort qu'attendu par les analystes est un nouveau signe d'une consommation atone dans le pays.

La production industrielle a également ralenti en juillet (+3,7% sur un an), contre 4,4% un mois plus tôt.


Pour Phil Flynn de Price Futures Group "certes les investisseurs ont adopté une attitude d'aversion au risque après la publication des données chinoises mais la Chine n'est pas la seule raison pour laquelle on a vu les cours baisser".

"Comme on sait que la Chine va stimuler son économie, ils vont avoir besoin de davantage de brut, et non pas moins", a assuré l'analyste.

Selon lui, la baisse des cours "a plus à avoir avec les propos de Fitch évoquant une possible dégradation des notes du système bancaire américain".

Sur la chaîne financière CNBC, un analyste de la firme de notation a rappelé que fin juin, l'agence avait révisé négativement son avis sur la santé générale du secteur financier sans que cela ait été vraiment remarqué.

Mais si la note générale devait être abaissée "cela conduirait à un recalibrage des baromètres financiers et se traduirait probablement par des dégradations de notes", y compris de grandes banques, a affirmé cet analyste, Chris Wolfe.

Le 9 août dernier, Moody's avait par ailleurs déjà dégradé la note d'une dizaine de banques régionales.

"L'inquiétude aux États-Unis concernant la stabilité du système financier est ce qui a fait baisser le marché" mardi, a conclu M. Flynn.

Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, est reparti en hausse de plus de 16% à 40,00 euros le mégawattheure (MWh).

Les cours du gaz européen "augmentent à mesure que le risque de grève des travailleurs australiens du GNL (gaz naturel liquéfié) augmente", a expliqué Edward Moya, analyste chez Oanda.

La semaine dernière, les prix du gaz avaient déjà flambé à la suite d'un appel à la grève sur les plateformes offshore de gaz naturel liquéfié de Woodside dans l'Ouest australien.

"Si les pourparlers échouent, environ 10% des exportations mondiales de GNL seront menacées", affirme M. Moya.

(c) AFP

Commenter Le pétrole creuse ses pertes, inquiétude sur la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite