Menu
A+ A A-

Le pétrole soutenu par les coupes d'offre de l'Opep+ et l'appétit pour le risque

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole remontaient mercredi, profitant de la faiblesse du dollar et du retour de l'appétit pour le risque des investisseurs, sur fond d'offre limitée de l'Opep+ tandis que la demande reste résiliente.
Vers 10H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, gagnait 0,73% à 86,80 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en septembre, prenait 0,89% à 83,66 dollars.

Les deux références mondiales du brut évoluaient ainsi à leur plus haut niveau depuis près de quatre mois "en raison des réductions de production de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole, ndlr) et des signes d'amélioration de la demande", affirment les analystes d'Energi Danmark.

La production du groupe OPEP+ (l'OPEP et ses alliés) a d'ailleurs atteint en juillet son plus bas niveau en près de deux ans, selon une enquête Platts de S&P Global.

L'Arabie saoudite a annoncé la semaine dernière la prolongation de ses réductions volontaires de production d'un million de barils par jour jusqu'à septembre. La Russie a divulgué dans la foulée une réduction de ses exportations de pétrole de 300.000 barils par jour.

💶 Les cours du pétrole profitaient aussi du retour de l'appétit pour le risque des investisseurs et de la faiblesse du dollar, après qu'un responsable de la Réserve fédérale américaine a estimé mardi que les taux de l'institution pourraient rester stables lors de la prochaine réunion, en septembre.

Les achats de pétrole, libellés en dollar, sont en effet plus attractifs pour les investisseurs utilisant des devises étrangères, la dépréciation du billet vert augmentant leur pouvoir d'achat.


Cependant, "les préoccupations actuelles concernant l'état de l'économie mondiale planent toujours sur le marché", tempèrent les analystes d'Energi Danmark.

Après la publication mardi d'une chute des importations et exportations chinoises en juillet, les marchés encaissaient mercredi l'annonce d'une baisse de l'indice des prix à la consommation en Chine, indiquant l'entrée du pays en déflation.

Bonne nouvelle en apparence pour le pouvoir d'achat, la déflation est au contraire une menace pour l'économie, car au lieu de dépenser, les consommateurs sont tentés de reporter leurs achats dans l'espoir de davantage de baisses de prix.

🛢️ Les investisseurs attendent également la publication de l'état des stocks hebdomadaires commerciaux américains par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) pour la semaine achevée le 4 août.

La fédération des professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API), a estimé mardi soir que les stocks de brut avaient grimpé d'environ 4,07 millions de barils la semaine dernière, mais que ceux d'essence avait baissé d'environ 413.000 barils. Les données de l'API sont réputées toutefois moins fiables que celles de l'EIA.

Les analystes tablent pour leur part sur une hausse de 2,3 millions de barils des réserves commerciales de brut, et sur une baisse de 200.000 barils d'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le pétrole soutenu par les coupes d'offre de l'Opep+ et l'appétit pour le risque



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite