Menu
A+ A A-

Le pétrole au plus haut en près de trois mois

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse vendredi, poussés par l'offre restreinte, l'Arabie saoudite ayant prolongé sa réduction unilatérale de production jusqu'en septembre, et la Russie lui ayant emboîté le pas.
Le recul du billet vert a aussi aidé les cours du brut, qui s'échange en dollars.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, a pris 1,29% à 86,24 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en septembre, a gagné 1,55% à 82,82 dollars.

"Le marché commence à sentir la pression d'une offre qui se restreint", a commenté Phil Flynn de Price Futures Group.

Portés par l'extension des coupes de production de l'Arabie saoudite et de la Russie, les cours du brut ont ainsi effacé leurs baisses du milieu de semaine pour s'afficher au plus haut depuis près de trois mois.

L'Arabie saoudite va prolonger d'un mois la réduction de sa production de pétrole d'un million de barils par jour entamée en juillet. Cette mesure pourrait encore être "prolongée" au-delà de cette période, voire "prolongée et renforcée", selon le ministère saoudien de l'Energie dans un communiqué.

"L'Arabie saoudite fournit ainsi un plancher ferme pour les prix du pétrole", ont affirmé les analystes de DNB, qui s'attendent à des "baisses importantes des stocks de pétrole dans les mois à venir".


La Russie a ensuite emboîté le pas au Royaume. Le vice-Premier ministre Alexandre Novak a ainsi assuré que son pays allait réduire ses exportations de 300.000 barils par jour en septembre.

Ces prolongations des coupes volontaires de production sont intervenues avant la réunion du comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (OPEP+) vendredi. Celui-ci a recommandé de maintenir la stratégie actuelle de réduction de la production jusqu'à fin 2024.

A cela s'ajoute la chute record des stocks américains de pétrole brut, a rappelé Phil Flynn, alors que les réserves commerciales aux États-Unis ont diminué de 17 millions de barils, selon les données hebdomadaires publiées par l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA) pour la semaine achevée le 28 juillet.

Enfin, l'analyste de Price Futures Group mentionnait, comme autre facteur de hausse des cours, l'attaque de drones navals ukrainiens sur la base navale russe de Novorossïisk en mer Noire.

Ce port est aussi le terminus d'un vaste oléoduc qui provient des champs pétrolifères de l'ouest du Kazakhstan et des régions russes situées au nord de la mer Caspienne.

Le Consortium du pipeline de la Caspienne (CPC), qui exploite l'oléoduc, a toutefois affirmé dans un communiqué qu'aucun dégât n'avait été signalé et que le pétrole continuait à être acheminé normalement à bord des navires à quai dans le port.

(c) AFP

Commenter Le pétrole au plus haut en près de trois mois



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite