Menu
A+ A A-

Le pétrole souffre encore de l'aversion pour le risque

cours du petroleLondres: Les cours du brut évoluaient en petite baisse jeudi, lestés par le manque d'appétit pour le risque des investisseurs après l'abaissement de la note de la dette américaine par l'agence de notation Fitch.
Vers 10H50 GMT (12H50 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, perdait 0,24% à 83,00 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en septembre, baissait de 0,23% à 79,31 dollars.

Les deux références du brut poursuivaient une dynamique enclenchée plus tôt, après que les États-Unis ont perdu mardi leur précieuse notation AAA de la part de Fitch, une première depuis 2011.

Cette agence l'a dégradée d'un cran, à AA+, accusant notamment les crises politiques à répétition sur le plafond de la dette d'avoir érodé la gouvernance du pays.

"L'accent a été mis sur les préoccupations macroéconomiques", expliquent les analystes de DNB, précisant que l'incertitude engendrée par la dégradation de la note américaine "a fait grimper les rendements et le dollar", valeur refuge.

Ce climat d'aversion pour le risque des investisseurs pèse sur les actifs plus volatils comme le pétrole.

Cependant, Tamas Varga, analyste chez PVM Energy, rappelle que les fondamentaux du marché sont toujours là: une demande résiliente et un approvisionnement de plus en plus tendu.


"La dernière révision à la baisse (de la note) aura-t-elle un impact significatif sur les États-Unis et l'économie mondiale ou sur l'inflation? La réponse est non", assène-t-il. Mais "les stocks mondiaux et régionaux de pétrole vont-ils diminuer au cours des prochains mois? Oui".

Mercredi, les stocks de brut américains ont d'ailleurs enregistré une baisse record de 17 millions de barils, selon les données publiées par l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA) pour la semaine dernière. La nouvelle a pourtant été largement ignorée par le marché.

Les investisseurs devraient à nouveau se focaliser sur la diminution de l'offre à l'approche d'une réunion technique vendredi du ministériel conjoint de suivi (JMMC) de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Pour les analystes de DNB, l'Arabie saoudite devrait en profiter pour annoncer "une prolongation de sa réduction volontaire d'un million de barils par jour jusqu'en septembre".

"Cela garantira une baisse continue et profonde des stocks de pétrole dans les mois à venir", affirment-ils, exerçant ainsi une pression à la hausse sur les cours.

(c) AFP

Commenter Le pétrole souffre encore de l'aversion pour le risque



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite