Menu
A+ A A-

Le pétrole en petite hausse, le marché concentré sur l'approvisionnement russe et saoudien

cours du pétroleNew York:  Les cours du pétrole restaient en petite hausse mercredi, le marché se concentrant sur les tensions autour de l'approvisionnement avec la baisse des flux russes et saoudiens de brut.
Vers 10H50 GMT (12H50 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre prenait 0,32% à 79,92 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août, gagnait 0,15% à 75,86 dollars.

"Les fondamentaux du marché se resserrent dans l'ensemble, la demande augmentant régulièrement (...) tandis que l'offre ne suit pas le rythme des réductions de production" de l'OPEP+ (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés), commentent les analystes d'Energi Danmark.

L'Arabie saoudite avait annoncé début juillet qu'elle prolongeait en août la réduction de sa production de pétrole d'un million de barils par jour.

La Russie, l'autre poids lourd du cartel OPEP+ (l'organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés) s'est pour sa part engagée à baisser ses exportations de 500.000 barils par jour au mois d'août.

Et "il semble que les flux de pétrole brut par voie maritime de la Russie diminuent, Moscou semblant enfin tenir sa promesse de réduire l'offre sur les marchés internationaux", avance Stephen Innes, analyste chez SPI AM.


Selon Edward Moya, analyste chez Oanda, les flux russes sont même "tombés à leur plus bas niveau depuis six mois", confortant le marché "quant à la capacité de l'OPEP+ à maintenir un marché tendu tout au long de l'été".

Les gains du brut restent toutefois plafonnés par le "ralentissement de la croissance économique chinoise ayant suscité des inquiétudes quant à la demande dans le premier pays importateur de pétrole brut au monde", rappelle John Plassard, analyste chez Mirabaud.

La croissance de la Chine au deuxième trimestre 2023 s'est en effet tassée à 0,8%, après une hausse de 2,2% sur la période janvier-mars.

Après trois ans de restrictions sanitaires drastiques, la consommation peine à reprendre, et le secteur immobilier du pays, pilier de l'économie en Chine, traverse toujours une crise grave.

Les marchés attendent les mesures de soutien du gouvernement chinois, qui pourraient ainsi porter la demande.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en petite hausse, le marché concentré sur l'approvisionnement russe et saoudien



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    mercredi 10 juillet 2024 à 21:36

    Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, pour la première fois en quatre séances, revigorés par une...

    mercredi 10 juillet 2024 à 17:10

    🛢️ USA: nouvelle baisse des stocks de pétrole, les raffineri…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole brut se sont de nouveau contractés la semaine dernière aux Etats-Unis, selon l'Agence...

    mercredi 10 juillet 2024 à 16:10

    🛢️ L'Opep table toujours sur une progression de la demande d…

    Paris: La demande de pétrole devrait encore continuer d'augmenter en 2024, indique mercredi le rapport mensuel de l'Opep, le cartel des pays...

    mercredi 10 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole monte légèrement après les premières données sur …

    Londres: Les prix du brut montaient légèrement mercredi, poussés par les premiers chiffres hebdomadaires sur les stocks américains de brut faisant état...

    mardi 09 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole en repli après le patron de la Fed et la tempête …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fléchi mardi, après le passage de la tempête Béryl qui a fait moins de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite