Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit, confiance dans la demande, tension sur l'offre

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, sur un marché qui a vu dans des indicateurs américains décevants la perspective d'une fin du resserrement monétaire aux Etats-Unis, avec, en toile de fond, un ralentissement des exportations russes.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a gagné 1,43%, clôturant à 79,63 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en août, il s'est lui redressé de 2,15%, pour finir à 75,75 dollars.

"Les chiffres de ventes de détail (aux États-Unis) ont été très faibles, ce qui signifie que la Fed (banque centrale américaine) ne va pas remonter ses taux" au-delà de sa prochaine réunion, en juillet, a expliqué Phil Flynn, analyste de Price Futures Group.

Les ventes de détail ont progressé de 0,2% en juin sur un mois, soit sensiblement moins que les 0,5% attendus par les économistes.

Non seulement les opérateurs ne croient plus à de nouveaux tours de vis de la Fed passé juillet, mais ils tablent désormais sur une première baisse de taux dès mars 2024.

Pour Edward Moya, analyste d'Oanda, les traders ont aussi salué la communication des autorités chinoises, qui ont demandé aux sociétés financières de soutenir davantage la consommation des ménages, notamment via des taux de crédit modérés.

Selon Edward Moya, l'hypothèse d'un autre geste favorable à la croissance, en l'occurrence un nouvel assouplissement monétaire de la Banque populaire de Chine (PBoC) soutient également les cours.


Aux États-Unis, la demande de produits raffinés reste nourrie, ce qui se traduit par une remontée du prix de gros de l'essence, qui a atteint mardi son plus haut niveau depuis trois mois.

Côté offre, les exportations de brut russe sont tombées récemment à leur plus bas niveau depuis six mois, selon des données recueillies par l'agence Bloomberg.

"Le marché réalise que la Russie ne fait pas semblant de réduire sa production", commente Phil Flynn, "ils sont sérieux".

En février, la Russie s'était engagée unilatéralement à diminuer sa production de 500.000 barils par jour à compter de mars. Mais jusqu'en juin, les chiffres d'exportation avaient davantage montré une accélération qu'un ralentissement.

Début juillet, le deuxième exportateur mondial a fait une nouvelle promesse, celle d'amputer ses exportations de 500.000 barils par jour en août.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit, confiance dans la demande, tension sur l'offre



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 22:25

    Le pétrole monte encore, la suspension des exportations d'es…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de hausse significative, mardi, encouragés par la suspension d'une partie...

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite