Menu
A+ A A-

Le pétrole en repli, malgré les réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie

cours de clôture du pétroleLondres: Les cours du pétrole qui avaient ouvert en hausse lundi dans la foulée d'une annonce de nouvelles réductions de production de la part de la Russie et de l'Arabie saoudite, ont finalement terminé en baisse, reflétant un certain pessimisme sur la demande.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en septembre, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a lâché 1,00% à 74,65 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août, a perdu 1,20% pour repasser sous les 70 dollars à 69,79 dollars.

L'Arabie saoudite a annoncé qu'elle prolongerait en août sa baisse volontaire de production d'un million de barils par jour, et que ses efforts pourraient encore être étendus dans le temps, selon le ministère de l'Energie cité par l'agence de presse officielle du royaume.

Et Moscou compte pour sa part réduire ses exportations de 500.000 barils par jour, a assuré le vice-Premier ministre Alexandre Novak, cité par les agences de presse russes.

Mais les analystes d'Eurasia Group ont estimé que ces réductions de l'offre "ne vont pas faire grand chose pour modifier le sentiment baissier du marché qui est pessimiste sur la demande de brut pour la deuxième partie de l'année".

Pour James Williams de WTRG Economics, la trajectoire "illogique" du cours du brut --qui aurait dû monter vu la prolongation de la réduction de l'offre par l'Arabie saoudite notamment--, "est un signe que les Saoudiens s'attendent à une récession", donc à une baisse de la demande.

John Kilduff d'Again Capital également estime qu'en prolongeant leurs coupes de production, les Saoudiens "signalent un environnement de demande molle à laquelle ils doivent réagir".

Pour ce qui est de l'initiative russe, qui en théorie devrait aussi rendre l'offre plus étroite et faire monter les cours, plusieurs analystes soulignaient que le marché ne croyait guère à la réduction de ces exportations alors que Moscou, face aux sanctions, cherche à tirer des revenus de son pétrole.


"On ne croit pas nécessairement à ce que dit la Russie", a commenté James Williams à l'AFP. "Le marché est très sceptique sur les réductions d'exportation de la Russie", a renchéri M. Kilduff.

Globalement, "les inquiétudes sur la croissance mondiale dominent le marché" et empêchent les prix de l'or noir de décoller, ont estimé les analystes de ANZ.

Lundi plusieurs indicateurs manufacturiers en Allemagne, en France (indices PMI) et aux États-Unis (indice ISM) ont encore fait grise mine en juin, ce qui n'était pas pour encourager les perspectives de demande d'énergie.

Enfin, aux États-Unis, à la veille du jour férié de la fête nationale du 4 juillet, les échanges étaient très faibles, presque moitié moins qu'à l'ordinaire. Les marchés seront fermés mardi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en repli, malgré les réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    jeudi 15 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche après une forte accumulation des stocks a…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi après l'augmentation considérable des stocks de brut aux États-Unis, indiquant une demande moins forte.

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite