Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, la parenthèse de la mutinerie russe se referme

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole se sont sensiblement repliés mardi, sur un marché rassuré par l'accord qui a mis fin à la mutinerie en Russie, et de nouveau préoccupé d'un possible étranglement de l'économie mondiale par les banques centrales occidentales.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a clôturé en baisse de 2,58%, à 72,26 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain de même échéance, il a lui cédé 2,40% à 67,70 dollars.

Après une progression timorée lundi, les prix ont reflué mardi alors que se multipliaient les signes de désescalade après la mutinerie, vendredi, du groupe paramilitaire Wagner, dont le chef, Evguéni Prigojine, menaçait d'investir Moscou.

"Une guerre civile dans l'un des plus gros producteurs de pétrole au monde aurait été une situation assez inquiétante", a commenté John Kilduff, d'Again Capital, "donc cette résolution a exercé une pression à la baisse sur les cours."

Le dossier russe écarté, les opérateurs ont remobilisé leur attention sur le sujet qui les préoccupait en fin de semaine dernière, à savoir le discours offensif des banques centrales occidentales, qui assurent ne pas en avoir fini avec leur resserrement monétaire.

Le spectre d'une nouvelle série de hausses de taux "est particulièrement présent aux États-Unis, vu les données économiques solides que nous avons eu ce matin", a souligné John Kilduff.

Les commandes de biens durables ont ainsi augmenté de 1,7% sur un mois, alors que les économistes tablaient sur une contraction (-0,9%), tandis que les ventes de logements neufs ont bondi de 12% sur un mois en mai.


"Cela signifie que la Fed (banque centrale américaine) va devoir garder ses taux plus élevés pour plus longtemps pour refroidir l'économie autant qu'elle le souhaite", a estimé Bill Adams, de Comerica Bank.

Pour couronner le tout, la confiance des consommateurs, mesurée par l'institut indépendant The Conference Board, s'est envolée à 109,7 en juin, son plus haut niveau depuis janvier 2022, soit juste avant l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Les inquiétudes liées à l'effet des politiques monétaires sur l'économie mondiale "ne devraient pas se dissiper de sitôt", anticipe Thu Lan Nguyen, de Commerzbank.

Les traders n'ont fait que peu de cas des déclarations du Premier ministre chinois, Li Qiang, selon lequel le gouvernement avait "l'espoir de pouvoir atteindre" son objectif de croissance, fixé à 5% pour 2023.

"Ce n'est pas parce qu'on souhaite voir quelque chose arriver que cela va se réaliser", a tempéré John Kilduff.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, la parenthèse de la mutinerie russe se referme



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite