Menu
A+ A A-

Le pétrole dans le rouge, plombé par les hausses de taux d'intérêt

cours de clôture du pétroleLondres: Les prix du pétrole ont poursuivi leur baisse vendredi, terminant la semaine en net repli, les investisseurs redoutant que la montée des taux d'intérêts en Europe comme aux Etats-Unis ne déprime l'activité et donc la demande d'énergie.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, a cédé 0,39% à 73,85 dollars, récupérant un peu de terrain en fin de séance alors que, plus tôt, il perdait 1,73%.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, a cédé 0,50% à 69,16 dollars après avoir lâché presque 2% plus tôt en séance.

"Les cours ont décliné sur les craintes qu'une récession en Europe et des mesures de relance tardives en Chine ne nuisent aux perspectives de croissance mondiale", a indiqué Edward Moya d'Oanda.

Pour Han Tan, analyste chez Exinity, "les principales banques centrales ont fait preuve d'agressivité dans la lutte contre l'inflation".

"Les hausses de taux plus importantes que prévu au Royaume-Uni et en Norvège, associées à l'insistance de la Réserve fédérale américaine sur le fait qu'elle a d'autres hausses de taux en réserve, ont fait craindre aux marchés une récession mondiale", poursuit-il.

"Les courtiers craignent que la Fed et consorts ne paralysent la croissance économique au second semestre", a encore résumé Edward Moya.

Jeudi, la Banque d'Angleterre a relevé jeudi ses taux de 0,5 point, les portant à 5%. La Banque de Norvège a elle aussi opté pour une hausse de 0,5 point, poussant son taux directeur à 3,75%.


La banque nationale suisse a quant à elle relevé son taux directeur de 0,25 point pour le porter à 1,75%. Enfin, la banque centrale turque a poussé jeudi son principal taux directeur à 15%, soit un revirement majeur dans sa politique monétaire.

En parallèle, du côté de l'offre, "les données disponibles concernant les exportations de pétrole (russe) par voie maritime et le traitement du pétrole brut sur le marché intérieur n'ont pas montré de baisse notable jusqu'à présent", note Carsten Fritsh, analyste chez Commerzbank.

La Russie s'était pourtant engagée dès février à réduire sa production de quelque 500.000 barils par jour.

"Si la Russie devait continuer à produire plus de pétrole que convenu, la volonté de l'Arabie saoudite de poursuivre ses réductions volontaires de production pourrait diminuer", affirme Carsten Fritsh, qui juge que cela pourrait aussi mettre "en péril la crédibilité du cartel pétrolier élargi", c'est-à dire de l'OPEP et ses alliés.

(c) AFP

Commenter Le pétrole dans le rouge, plombé par les hausses de taux d'intérêt



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 10 avril 2024 à 20:55

    Le pétrole en hausse malgré le bond des stocks et l'inflatio…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un gain, mercredi, la menace d'une escalade entre Iran et Israël l'emportant sur...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite