Menu
A+ A A-

Le pétrole dans le rouge, les hausses des taux d'intérêt inquiètent

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse vendredi, les taux d'intérêt mondiaux élevés ravivant les inquiétudes quant à l'activité économique mondiale, et pèsent sur les perspectives de la demande.
Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, perdait 1,73% à 72,86 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, abandonnait 1,90% à 68,19 dollars.

Le pétrole a perdu du terrain sur la semaine, "les principales banques centrales ont fait preuve d'agressivité dans la lutte contre l'inflation", commente Han Tan, analyste chez Exinity.

"Les hausses de taux plus importantes que prévu au Royaume-Uni et en Norvège, associées à l'insistance de la Réserve fédérale américaine sur le fait qu'elle a d'autres hausses de taux en réserve, ont fait craindre aux marchés une récession mondiale", poursuit-il.

Jeudi, la Banque d'Angleterre a relevé jeudi ses taux de 0,5 point, les portant à 5%. La Banque de Norvège a elle aussi opté pour une hausse de 0,5 point, poussant son taux directeur à 3,75%.

La banque nationale suisse a quant à elle relevé son taux directeur de 0,25 point pour le porter à 1,75%. Enfin, la banque centrale turque a poussé jeudi son principal taux directeur à 15%, soit un revirement majeur dans sa politique monétaire.

"Les taux d'intérêt (élevés) représentent un risque énorme pour les perspectives économiques et l'inflation s'avère bien plus tenace qu'on ne l'espérait", explique à l'AFP Craig Erlam, de chez Oanda.


D'autant que l'analyste rappelle que de nombreux économistes s'attendaient à ce que des baisses de taux interviennent au cours du second semestre. "Nous demandons toujours où se trouve le pic (des taux) et combien de temps il va se maintenir", souligne-t-il.

En parallèle, du côté de l'offre, "les données disponibles concernant les exportations de pétrole (russe) par voie maritime et le traitement du pétrole brut sur le marché intérieur n'ont pas montré de baisse notable jusqu'à présent", note Carsten Fritsh, analyste chez Commerzbank.

La Russie s'était pourtant engagée dès février à réduire sa production de quelque 500.000 barils par jour.

Dans un communiqué publié la semaine dernière, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a accordé à la Russie un niveau de référence un peu plus élevé pour les réductions de production de 2024, passant de 9.828 millions de barils par jour à 9.949.

"Si la Russie devait continuer à produire plus de pétrole que convenu, la volonté de l'Arabie saoudite de poursuivre ses réductions volontaires de production pourrait diminuer", affirme Carsten Fritsh, qui juge que cela pourrait aussi mettre "en péril la crédibilité du cartel pétrolier élargi".

(c) AFP


Commenter Le pétrole dans le rouge, les hausses des taux d'intérêt inquiètent



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    jeudi 18 juillet 2024 à 12:30

    Le pétrole hésite, en proie à des vents contraires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, partagés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les données économiques...

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite