Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite, entre espoirs de relance chinoise et demande morose

cours du petroleLondres: Le pétrole hésitait entre gains et pertes mercredi, pris entre les espoirs de relance de la croissance chinoise, et les réductions de productions de l'Opep+ compensées par l'augmentation des exportations iraniennes.
Vers 09H50 GMT (11H45 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, restait stable à 75,90 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, gagnait 0,08% à 71,25 dollars.

Les investisseurs digèrent "des perspectives économiques plus faibles face à une production Iranienne plus importante et à une réduction des taux d'intérêt en Chine", commente Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Premier importateur de pétrole au monde, la Chine reste un marché capital pour l'or noir.

Selon les analystes de DNB, la China National Petroleum Corp (CNPC) a réduit ses prévisions pour la demande chinoise de pétrole pour 2023: elle devrait augmenter de 3,5% en glissement annuel, bien en dessous des 5,1% estimés en mars.

"La reprise en Chine ne décolle pas non plus comme beaucoup le pensaient au début de l'année et les mesures de relance n'ont pas été aussi efficaces qu'elles auraient pu l'être", poursuit M. Erlam.

Mardi, la banque centrale chinoise a en effet réduit deux taux d'intérêt de référence, après d'autres mesures similaires ces dernières semaines pour tenter de relancer la croissance post-Covid dans la deuxième économie mondiale.


Ces réductions de taux sont toutefois plus timides que ce que les analystes anticipaient.

En parallèle, "l'offre supplémentaire de l'Iran sape les efforts de l'Arabie saoudite pour tenter désespérément de faire remonter les prix en réduisant la production", avance Craig Erlam.

De nombreux cabinets d'analyse comme Kpler ont constaté des exportations de brut Iranien en hausse en mai, jusqu'à un niveau plus vu depuis 2018, alors que la participation au marché pétrolier de l'Iran est fortement limitée depuis le rétablissement des sanctions économiques américaines par l'administration de Donald Trump.

De quoi compenser les réductions de productions de certains membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (OPEP+), cumulée aux coupes supplémentaires en juillet de son chef de file, l'Arabie saoudite.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite, entre espoirs de relance chinoise et demande morose



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 juin 2024 à 22:25

    Le pétrole en hausse, entre espoir d'une meilleure demande e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi, portés par les espoirs d'une meilleure demande aux États-Unis qui misent sur une...

    lundi 24 juin 2024 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent après 2 mois de baisse…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse, après 8 semaines consécutives de baisse. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 24 juin 2024 à 11:50

    Le pétrole monte un peu, entre spéculations et risque géopol…

    Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi, poussés à la fois par des positionnements spéculatifs d'investisseurs qui parient sur une baisse...

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite