Menu
A+ A A-

Le pétrole retombe, les efforts de relance de la Chine jugés insuffisants

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole retombaient mardi, malgré la réduction de taux directeurs en Chine qui devait doper la demande, ces efforts paraissant insuffisants aux investisseurs qui se focalisent sur la santé économique fragile du pays.
Vers 15H40 GMT (17H40 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, perdait 1,31% à 75,09 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, abandonnait 2,17% à 70,22 dollars.

"Les prix du brut sont en baisse en raison de la déception suscitée par l'ampleur des baisses des taux d'intérêt directeurs en Chine", commente Edward Moya, analyste chez Oanda.

La banque centrale chinoise a réduit mardi deux taux d'intérêt de référence, après plusieurs mesures similaires ces dernières semaines pour tenter de relancer la croissance post-Covid dans la deuxième économie mondiale.

Ces deux taux sont désormais à leur plus bas historique.

"Les réductions des taux d'intérêt en Chine (avaient) font naître l'espoir d'un rebond de la demande" de brut, a commenté John Plassard, analyste chez Mirabaud.

Si les taux ont été réduits, ils l'ont été "moins que prévu, d'où la faiblesse persistante" des cours, souligne Tamas Varga, de PVM Energy.


La Chine a aussi dévoilé ces dernières semaines des indicateurs décevants qui ont confirmé les inquiétudes des investisseurs quant à la santé économique fragile du pays, qui limite la demande de brut.

Or, le marché chinois est capital pour le pétrole, "la deuxième économie mondiale (étant) responsable de 50% de la croissance de la demande de pétrole au second semestre" cette année, a précisé M. Varga.

"À moins que des signes concrets d'épuisement des stocks mondiaux n'apparaissent, le marché devrait rester bloqué dans sa fourchette actuelle", estime M. Moya.

Côté offre, si le marché devrait se resserrer pendant la seconde moitié de l'année avec les réductions de production mises en oeuvre par plusieurs membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (OPEP+), d'autres ont quant à eux augmenté leur production.

La faiblesse des cours de l'or noir "peut être liée au fait qu'une plus grande quantité de pétrole brut arrive sur le marché en provenance d'Iran", avance Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

La participation au marché pétrolier de l'Iran est fortement limitée depuis 2018 et le rétablissement des sanctions économiques américaines par l'administration de Donald Trump.

Or "il semblerait que l'Iran ait réussi à augmenter ses exportations de pétrole de manière significative au cours des derniers mois", poursuit-il, des cabinets d'analyse évoquant 1,5 à 1,6 million de barils de pétrole Iranien exporté par jour en mai, "leur niveau le plus élevé depuis cinq ans".

(c) AFP

Commenter Le pétrole retombe, les efforts de relance de la Chine jugés insuffisants



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite