Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe, le gaz naturel frôle les 50 euros avant de se stabiliser

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé jeudi alors que le dollar s'est replié suite à une hausse des taux de la Banque centrale européenne et au statu quo de la Fed.
🇪🇺 Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, a pris 3,37% à 75,67 dollars.

🇺🇸 Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet, a gagné 3,44% à 70,62 dollars.

💶 Le dollar perdait 1,12% face à l'euro à 1,0951 dollar pour un euro vers 19H00 GMT. Le Dollar Index, qui mesure le billet vert face à un panier de monnaies, reculait de 0,79% à 102,12 points.

Les cours ont aussi profité de la pause des hausses de taux de la banque centrale américaine (Fed) annoncée mercredi, une première depuis mars 2022 après dix hausses consécutives.

Et malgré les déclarations de Jerome Powell, le président de la Fed, laissant entendre que d'autres hausses pourraient intervenir d'ici la fin de l'année, "les marchés ont le sentiment que la fin du cycle de hausses approche", a déclaré Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

"Cela veut dire que le dollar a atteint un pic", a ajouté l'analyste, ce qui favorise la hausse des cours des matières premières puisque celles-ci sont échangées dans la monnaie américaine.

"Cela veut dire aussi que si les tours de vis monétaires cessent, l'économie américaine ne va pas tomber en récession et donc que la demande d'énergie va croître", a encore estimé M. Lipow.

La Banque centrale européenne (BCE) a quant à elle remonté ses taux directeurs de 0,25 point de pourcentage.


🇨🇳 De son côté, la Chine a pris plusieurs mesures de relance en abaissant jeudi un taux de référence pour les prêts à moyen terme et en injectant des liquidités dans l'économie.

"Toute action de la part du gouvernement chinois pour stimuler l'économie est favorable au pétrole", a résumé M. Lipow.

🔥 Les prix du gaz naturel ont frôlé en séance la barre des 50 euros le mégawattheure jeudi, poussés depuis début juin par la baisse de l'approvisionnement en provenance de Norvège, en raison de fuites et de maintenances sur de nombreuses installations.

Le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, a touché 49,95 euros le MWh, un plus haut depuis début avril, avant de terminer à 39,30 euros, pour le contrat livrable en juillet, en hausse de 2,60%.

"Plusieurs interruptions de la production norvégienne, combinées (...) ont entraîné une augmentation de plus de 50% (des cours) des contrats à terme les plus échangés" sur le marché européen, ont commenté plus tôt les analystes d'Energi Danmark.

Dans le sillage de la guerre en Ukraine, la Norvège est devenue le principal fournisseur de gaz naturel du continent européen.


Commenter Le pétrole grimpe, le gaz naturel frôle les 50 euros avant de se stabiliser



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    mercredi 19 juin 2024 à 12:00

    Le pétrole fléchit avec les premières données sur les stocks…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient légèrement mercredi, de premières données hebdomadaires mitigées sur les réserves commerciales des Etats-Unis mettant fin à...

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite