Menu
A+ A A-

Le pétrole freine après la hausse des stocks américains de brut

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en baisse mercredi sous l'effet d'une hausse surprise des stocks de brut américains, doublée d'un rebond du dollar après une communication offensive de la banque centrale américaine (Fed).
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a terminé en repli de 1,46%, à 73,20 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juillet, il a cédé 1,65%, à 68,27 dollars.

L'or noir a longtemps été dans le vert, guidé par l'espoir d'une relance économique en Chine et de la fin proche du cycle de resserrement monétaire, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. prenant jusqu'à 1,6%.

🛢️ Mais la tendance s'est inversée après la publication du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui a enregistré un bond de 7,9 millions de barils des stocks commerciaux la semaine dernière, alors que les analystes tablaient sur une contraction de 1,5 million.

"Cette hausse des stocks de brut et de produits raffinés a plombé le marché", a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La portée de ce sursaut a été limitée par le fait qu'il est dû, en grande partie, à un ajustement statistique, qui a conduit l'EIA a ajouté 13,5 millions de barils aux chiffres de production de la semaine. L'agence corrige ainsi des approximations relevées dans des publications précédentes.

Pour Matt Smith, de Kpler, l'EIA "a sous-estimé la production et surestimé les exportations de brut, mais aussi, potentiellement, l'activité des raffineries".


⛽️ Andy Lipow s'est également attardé sur l'augmentation des réserves d'essence (+1,9 million de barils) et de produits distillés (+2,2 millions), parmi lesquels figure le gazole, qui atteignent des niveaux supérieurs à ceux de l'an dernier à la même époque.

Pour l'analyste, le phénomène est à mettre en parallèle avec l'essoufflement de la demande américaine de gazole, qui a chuté de 6% sur une semaine.

Le retournement des cours du brut mercredi est aussi à mettre à l'actif du dollar qui, après avoir initialement dérapé, s'est repris après la communication de la Fed.

Si l'institution a choisi de maintenir inchangé son taux directeur, ses membres ont signalé qu'ils prévoyaient, dans leur grande majorité, plusieurs nouveaux relèvements d'ici la fin de l'année.

💲 Cela a suffi pour redonner de l'allant au billet vert, une dynamique qui est d'ordinaire, défavorable aux prix du brut, libellés en dollars pour une part considérable des transactions.

A ces éléments s'est ajouté une note des analystes de JPMorgan, qui ont sensiblement revu à la baisse leur prévision de prix moyen du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pour 2023, de 90 à 81 dollars, à l'image du recalibrage effectué, plus tôt cette semaine, par ceux de Goldman Sachs.

Pour JPMorgan, les pays non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ou de l'alliance OPEP+ ont monté en régime sur le plan de la production, au point de compenser la hausse de la demande.

Les analystes y ajoutent les exportations plus élevées que prévu de la Russie, mais aussi l'accélération du Venezuela, du Nigeria et de l'Iran, qui gonflent l'offre et pèsent sur les prix.



Commenter Le pétrole freine après la hausse des stocks américains de brut



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 22:25

    Le pétrole monte encore, la suspension des exportations d'es…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de hausse significative, mardi, encouragés par la suspension d'une partie...

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite