Menu
A+ A A-

Le pétrole dérape, le marché craint pour la demande et ne voit pas l'offre diminuer

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement reflué lundi, toujours sous l'emprise d'une série d'indicateurs décevants, qui font craindre un fléchissement de la demande, tandis que le marché doute d'une contraction de l'offre.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a reculé de 3,94%, pour clôturer à 71,84 dollars.

Son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) avec échéance en juillet, a lui cédé 4,34%, à 67,12 dollars. En séance, le prix de référence du WTI est descendu jusqu'à 66,80 dollars, au plus bas depuis six semaines.

"Les cours ont été secoués par l'inquiétude sur le ralentissement du marché physique", c'est-à-dire les mouvements effectifs d'or noir sur la planète, du fait d'une demande anémiée, a expliqué Phil Flynn, de Price Futures Group.

🇨🇳 Les regards se concentrent particulièrement sur la Chine, premier importateur mondial de brut, "où l'on voit des signes de faiblesse structurelle de la demande", illustrée par la décélération des ventes de voitures, ont relevé, dans une note, les analystes d'Eurasia Group.

Pour Susannah Streeter, d'Hargreaves Lansdown, les opérateurs redoutent l'effet à retardement des hausses de taux brutales enregistrées depuis un an, qui ne se traduisent, pour l'instant, que modérément sur les grandes économies occidentales.

🇮🇷 Quant à l'offre, "il y a beaucoup de rumeurs sur la levée des sanctions contre l'Iran et le Venezuela", souligne Phil Flynn.

Un article du site britannique d'information sur le Moyen-Orient Middle East Eye avait fait état, jeudi, d'avancées dans les discussions entre Iran et États-Unis sur le nucléaire Iranien, une information fermement démentie par la Maison Blanche.


Selon des chiffres mentionnés par Eurasia Group, la république islamique aurait exporté quelque 1,5 million de barils par jour en mai, contre environ un million en moyenne l'an dernier.

Ces données Iraniennes ainsi que le maintien des exportations russes à un niveau très élevés ont incité les analystes de Goldman Sachs à abaisser de nouveau leur estimation de cours, à 86 dollars fin 2023, contre 95 jusqu'ici.

Même si ces volumes Iraniens "pourraient ne pas être maintenus" à moyen terme, estime Eurasia Group, "ils pourraient atténuer les coupes de production de l'OPEP+", le cartel composé de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés de l'accord signé en 2016.

🇸🇦 Concernant l'OPEP, "on s'interroge sur le fait de savoir si l'Arabie saoudite va effectivement réduire sa production" d'un million de barils en juillet, comme elle l'a annoncé début juin, selon Phil Flynn.

🇺🇸 Toujours concernant l'offre, les cours ont mal vécu la publication de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui prévoit que la production de pétrole de schiste atteindra un record en juillet aux États-Unis.

(c) AFP

Commenter Le pétrole dérape, le marché craint pour la demande et ne voit pas l'offre diminuer



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite