Menu
A+ A A-

L'Arabie saoudite fait cavalier seul, réaction "mitigée" des prix du pétrole

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole grimpaient lundi, de façon toutefois assez modérée après la décision de l'Arabie saoudite de procéder à une nouvelle coupe de production d'un million de barils par jour, le marché restant toujours sensible aux inquiétudes quant à la demande.
Vers 10H55 GMT (12H55 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, prenait 1,62% à 77,36 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet, gagnait 1,94% à 73,13 dollars.

L'Arabie saoudite, poids lourd de l'OPEP, a décidé dimanche de procéder à une nouvelle coupe de production à compter de juillet, une "action unilatérale" à l'origine de la hausse des prix, selon Tim Waterer, analyste chez KCM Trade.

Le pays a en effet annoncé cette nouvelle réduction à l'issue d'une réunion à Vienne de l'OPEP+ (les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole + leurs dix alliés conduits par la Russie).

Mais pour M. Waterer, la hausse des prix actuelle "n'est rien en comparaison de la flambée observée" début avril, lorsque huit membres du groupe avaient annoncé procéder à des coupes volontaires de leur production équivalant à plus d'un million de barils par jour. Elles s'ajoutaient à des réductions de la Russie, amputant le marché de 1,6 million de barils de pétrole par jour au total.

Cette "réaction mitigée des cours met en lumière les craintes que la décision saoudienne de défendre à elle seule les prix du pétrole puisse miner l'économie mondiale en raison des coûts élevés de l'énergie" et finisse par peser sur la demande, selon Stephen Brennock, de PVM Energy.

Et "comme d'autres membres (de l'OPEP+) ne semblent pas enclins à fermer leurs robinets de production (...), la hausse actuelle du prix du pétrole pourrait être de courte durée", souligne Tim Waterer.


Pour Craig Erlam, analyste d'Oanda interrogé par l'AFP, les réductions supplémentaires opérées par le Royaume "montrent à quel point l'Arabie saoudite est devenue la seule à lutter contre les marchés".

"Le discours n'est plus celui d'un groupe soutenant la Russie, mais celui d'une Arabie saoudite tentant désespérément de dicter seule les prix", poursuit-il.

En parallèle, l'alliance a également décidé dimanche de nouveaux objectifs de productions individuels pour 2024.

Les Emirats arabes unis, désireux de pomper davantage, sont les "grands gagnants des changements de quotas de production" avec une allocation supplémentaire 200.000 barils par jour.

En contrepartie, d'autres membres comme l'Angola, le Congo et le Nigeria ont vu leurs objectifs revus à la baisse.

"En raison du sous-investissement dans la production et les infrastructures pétrolières, un certain nombre de producteurs de l'OPEP+ produisent depuis un certain temps bien en deçà de leurs quotas", expliquent les analystes de CBA, qui affirment que la décision du groupe vise à faire correspondre les objectifs de ses membres à leurs niveaux de production réels.

(c) AFP

Commenter L'Arabie saoudite fait cavalier seul, réaction "mitigée" des prix du pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite