Menu
A+ A A-

L'Arabie saoudite fait cavalier seul, réaction "mitigée" des prix du pétrole

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole grimpaient lundi, de façon toutefois assez modérée après la décision de l'Arabie saoudite de procéder à une nouvelle coupe de production d'un million de barils par jour, le marché restant toujours sensible aux inquiétudes quant à la demande.
Vers 10H55 GMT (12H55 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, prenait 1,62% à 77,36 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet, gagnait 1,94% à 73,13 dollars.

L'Arabie saoudite, poids lourd de l'OPEP, a décidé dimanche de procéder à une nouvelle coupe de production à compter de juillet, une "action unilatérale" à l'origine de la hausse des prix, selon Tim Waterer, analyste chez KCM Trade.

Le pays a en effet annoncé cette nouvelle réduction à l'issue d'une réunion à Vienne de l'OPEP+ (les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole + leurs dix alliés conduits par la Russie).

Mais pour M. Waterer, la hausse des prix actuelle "n'est rien en comparaison de la flambée observée" début avril, lorsque huit membres du groupe avaient annoncé procéder à des coupes volontaires de leur production équivalant à plus d'un million de barils par jour. Elles s'ajoutaient à des réductions de la Russie, amputant le marché de 1,6 million de barils de pétrole par jour au total.

Cette "réaction mitigée des cours met en lumière les craintes que la décision saoudienne de défendre à elle seule les prix du pétrole puisse miner l'économie mondiale en raison des coûts élevés de l'énergie" et finisse par peser sur la demande, selon Stephen Brennock, de PVM Energy.

Et "comme d'autres membres (de l'OPEP+) ne semblent pas enclins à fermer leurs robinets de production (...), la hausse actuelle du prix du pétrole pourrait être de courte durée", souligne Tim Waterer.


Pour Craig Erlam, analyste d'Oanda interrogé par l'AFP, les réductions supplémentaires opérées par le Royaume "montrent à quel point l'Arabie saoudite est devenue la seule à lutter contre les marchés".

"Le discours n'est plus celui d'un groupe soutenant la Russie, mais celui d'une Arabie saoudite tentant désespérément de dicter seule les prix", poursuit-il.

En parallèle, l'alliance a également décidé dimanche de nouveaux objectifs de productions individuels pour 2024.

Les Emirats arabes unis, désireux de pomper davantage, sont les "grands gagnants des changements de quotas de production" avec une allocation supplémentaire 200.000 barils par jour.

En contrepartie, d'autres membres comme l'Angola, le Congo et le Nigeria ont vu leurs objectifs revus à la baisse.

"En raison du sous-investissement dans la production et les infrastructures pétrolières, un certain nombre de producteurs de l'OPEP+ produisent depuis un certain temps bien en deçà de leurs quotas", expliquent les analystes de CBA, qui affirment que la décision du groupe vise à faire correspondre les objectifs de ses membres à leurs niveaux de production réels.

(c) AFP

Commenter L'Arabie saoudite fait cavalier seul, réaction "mitigée" des prix du pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    mercredi 19 juin 2024 à 12:00

    Le pétrole fléchit avec les premières données sur les stocks…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient légèrement mercredi, de premières données hebdomadaires mitigées sur les réserves commerciales des Etats-Unis mettant fin à...

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite