Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend, le marché perturbé par les signaux contrastés de l'Opep+

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi vendredi après leur glissade de la veille, stimulés par la communication contrastée de l'alliance Opep+ sur ses intentions, ainsi que par la perspective d'un accord sur le plafond de la dette américaine.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet a gagné 0,90% et clôturé à 76,95 dollars.

Son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) avec échéance le même mois, a pris 1,16%, à 72,67 dollars.

"Les opérateurs essayent de se faire une idée de ce que sera la prochaine réunion de l'OPEP+" ( l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés de l'accord OPEP+), a expliqué, dans une note, José Torres, d'Interactive Brokers.

Le marché a reçu plusieurs signaux divergents cette semaine de membres majeurs du cartel quant à la réunion ministérielle du 4 juin.

Mardi, le ministre saoudien de l'Energie, Abdelaziz ben Salmane, a mis en garde les spéculateurs tentés de parier sur une chute des cours, laissant entendre qu'une nouvelle coupe de production était envisageable, après celle annoncée début avril.

Mais mercredi, le vice-Premier ministre russe chargé de l'Energie, Alexandre Novak, a écarté tout recalibrage de la production, dans un entretien au journal russe Izvestia.

Ces déclarations ont pris le marché à contrepied et provoqué un décrochage des cours.


Le même Alexandre Novak a publié, plus tard, un communiqué, et corrigé le tir, expliquant que "des décisions (pouvaient) être prises si nécessaire" lors du rassemblement de l'OPEP+.

"Il est revenu en arrière", a commenté John Kilduff, d'Again Capital, pour qui "le marché est nerveux quant à cette réunion".

"Nous ne nous attendons pas à une nouvelle baisse de production", a affirmé Barbara Lambrecht, de Commerzbank. "Pour autant, une coupe n'est pas complètement exclue à ce stade, ce qui devrait soutenir les prix pour l'instant."

Le mouvement a aussi été encouragé par les échos d'un possible accord entre le président Joe Biden et l'opposition républicaine au Congrès sur le relèvement du plafond de la dette américaine, qui a entraîné un regain d'appétit pour le risque, selon John Kilduff.

Dernière onde positive, selon Edward Moya, d'Oanda, la série d'indicateurs du jour, qui ont confirmé la vigueur de l'activité économique américaine, encore très loin de la récession promise par beaucoup d'économistes, ce qui est de bon augure pour la demande d'or noir.

Les dépenses de consommation ont ainsi affiché une hausse de 0,8% en avril sur un mois aux États-Unis, contre 0,4% attendu, tandis que les commandes de biens durables ont progressé de 1,1%, alors que les économistes tablaient sur une baisse de 1,0% sur un mois.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend, le marché perturbé par les signaux contrastés de l'Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite