Menu
A+ A A-

Le pétrole décroche, la Russie écarte une nouvelle baisse de production de l'Opep+

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement reculé jeudi, déprimés par les déclarations du vice-Premier ministre russe chargé de l'Energie, qui a écarté une nouvelle baisse de production à l'issue de la prochaine réunion de l'alliance OPEP+, début juin.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet a perdu 2,67%, pour clôturer à 76,26 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain de même échéance, il a lui cédé 3,37%, à 71,83 dollars.

"Je ne pense pas qu'il y aura de nouveaux changements (à l'issue de la réunion ministérielle du 4 juin), parce que des décisions ont été prises il y a un mois par certains pays concernant des réductions volontaires de production", a déclaré au journal russe Izvestia le vice-Premier ministre Alexandre Novak.

Le dirigeant faisait référence à l'annonce, début avril, de baisses de production par huit membres du cartel OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés de l'accord OPEP+), à hauteur de 1,16 million de barils par jour.

"Notre mission n'est pas de gonfler les prix", a affirmé Alexandre Novak, "mais d'équilibrer le marché pour préserver les intérêts des producteurs et des consommateurs."

Les opérateurs s'interrogent depuis plusieurs semaines sur la propension de l'OPEP+ à procéder à une nouvelle contraction de ses volumes, après que les annonces d'avril n'ont eu qu'un effet limité pour soutenir les cours.

Ces déclarations contrastent avec celles du ministre saoudien de l'Energie, Abdelaziz ben Salmane, qui avait laissé entendre mardi que l'alliance pourrait de nouveau réduire le débit.


"Le marché pense que l'Arabie saoudite bluffe avec cette baisse de production", a commenté Stephen Schork, de Schork Group.

Pour Edward Moya, d'Oanda, ce couac de communication interroge les opérateurs. "Ce désaccord pourrait augmenter le risque que l'alliance n'éclate", selon l'analyste.

Jusqu'ici, le Royaume a maintenu une relation étroite avec la Russie malgré l'invasion de l'Ukraine.

Selon des données du cabinet Kpler, l'Arabie saoudite importe des millions de barils de produits raffinés russes chaque mois, pour offrir des débouchés à ce producteur sous sanctions.

Dans le même temps, les Saoudiens sont devenus récemment le premier fournisseur de l'Europe en or noir, place jusqu'ici occupée par la Russie.

La perspective d'une offre globale de brut inchangée est à mettre en parallèle avec l'incertitude sur la santé de la demande, souligne Stephen Schork, qui mentionne notamment les chiffres décevants venus d'Europe, où l'Allemagne est officiellement entrée en récession au premier trimestre.

(c) AFP

Commenter Le pétrole décroche, la Russie écarte une nouvelle baisse de production de l'Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite