Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend, les incendies au Canada inquiètent

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, aidés par la montée des inquiétudes liées aux incendies qui ravagent l'ouest du Canada, principale région pétrolifère du pays, ainsi que par le retard pris pour redémarrer les exportations de pétrole irakien vers la Turquie.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet est monté de 1,42%, pour clôturer à 75,23 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juin, il a lui pris 1,52%, à 71,11 dollars.

La séance a été très volatile, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. perdant initialement près de 1%, avant de gagner jusqu'à 2,35%, puis de ralentir avant la clôture.

Déjà mal orienté par la baisse du moral des consommateurs américains, ressortie vendredi de l'enquête mensuelle de l'université du Michigan, l'or noir a d'abord souffert de la publication, lundi, d'un autre indicateur.

L'Empire State Index, indice d'activité manufacturière dans la région de New York, a plongé à -31,8 points en mai (contre 10,8 points en avril), au plus bas depuis quatre mois.

Pour Edward Moya, ce dérapage "montre que la campagne agressive de resserrement monétaire est en train de sonner l'économie", et potentiellement d'asphyxier la demande.

Face à ce morne paysage, le pétrole profitait du petit repli du dollar, qui a beaucoup progressé la semaine dernière.


Les cours ont surtout avancé grâce à l'allongement des délais nécessaires au redémarrage des exportations de brut Irakien vers la Turquie.

Le gouvernement fédéral Irakien avait initialement communiqué sur une reprise samedi, mais le Premier ministre de la région kurde autonome, Masrour Barzani, a indiqué dimanche que Bagdad et Ankara ne s'étaient pas encore entendus sur un "accord final".

Depuis l'arrêt du transport par l'oléoduc Kirkouk-Ceyhan, dont les volumes atteignent ordinairement 450.000 barils par jour, le marché a été privé de près de 10 millions de barils.

Mais pour Robert Yawger, de Mizuho, c'est surtout la situation au Canada qui explique la vigueur des prix du pétrole, lundi.

"La situation est mauvaise", a commenté l'analyste, au sujet des incendies qui ravagent la province d'Alberta, où est concentré l'essentiel des réserves connues de sables bitumineux, mélange de sable, d'eau, d'argile et d'une forme de pétrole semi-solide appelée bitume.

Les feux sont pour l'instant essentiellement concentrés dans l'ouest et le nord de la province, alors que les grands gisements de pétrole se trouvent, eux, à l'est.

Le risque d'extension des sinistres est aggravé par des températures anormalement élevées pour la saison, qui dépassent actuellement 25°C.

Robert Yawger rappelle qu'en 2016, des feux de forêt avaient déjà frappé la province "et privé le marché d'un million de barils par jour". "Il y a une bonne probabilité qu'on perde des barils à un moment donné, au moins une partie" des volumes coupés du marché il y a sept ans, anticipe l'analyste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend, les incendies au Canada inquiètent



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 10 avril 2024 à 20:55

    Le pétrole en hausse malgré le bond des stocks et l'inflatio…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un gain, mercredi, la menace d'une escalade entre Iran et Israël l'emportant sur...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite