Menu
A+ A A-

Le pétrole recule avec le bond du dollar et un mauvais indicateur américain

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont poursuivi leur reflux vendredi, lestés par le rebond du dollar ainsi que par un mauvais indicateur macroéconomique américain, qui s'ajoute à la perspective de la reprise des exportations irakiennes vers la Turquie.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en juillet, a perdu 1,08%, pour clôturer à 74,17 dollars.

Quant West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juin, il a lui cédé 1,17%, à 70,04 dollars le baril.

"Les cours sont pénalisés par l'élan du dollar", a observé, dans une note, Edward Moya, analyste d'Oanda. En deux jours, le billet vert a regagné près de 1,5% face à l'euro.

Autre élément de pression sur les prix, le ministre irakien du Pétrole, Hayan Abdel-Ghani, a déclaré à l'agence Reuters qu'il "n'y (aurait) pas de réduction supplémentaire" de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+ lors de la prochaine réunion ministérielle du 4 juin.

"Pour ce qui est de l'Irak, nous ne pouvons pas réduire davantage" les volumes, a expliqué le dirigeant.

L'incapacité de l'OPEP+ à raffermir durablement les cours, après que huit membres ont annoncé, début avril, des coupes atteignant 1,16 million de barils par jour, alimentait jusqu'ici l'incertitude quant à une possible réduction supplémentaire annoncée en juin.

Jeudi, les prix de l'or noir avaient déjà fléchi avec l'annonce d'une demande officielle transmise par l'Irak à la Turquie en vue de la reprise des exportations de brut du premier vers la seconde, qui représentent, en temps normal, quelque 450.000 barils par jour.

Pour Michael Lynch, de Strategic Energy & Economic Research (SEER), le marché de l'énergie a aussi été mal orienté par l'enquête mensuelle de l'université du Michigan sur le moral des consommateurs américains.


La confiance des consommateurs a plongé en mai, à 57,7 points, au plus bas depuis six mois, alors que les économistes s'attendaient à une décélération nettement plus modérée.

Le marché a fait peu de cas des déclarations, jeudi, de la secrétaire américaine à l'Energie, Jennifer Granholm, qui avait indiqué que les États-Unis envisageaient d'acheter du brut sur le marché dès cet été pour reconstituer leurs réserves stratégiques.

La ministre avait pourtant estimé, fin mars, qu'il serait "difficile" d'entamer ce processus cette année.

"Les gens pensent qu'ils ne feront rien, sauf si les prix continuent à baisser", selon Michael Lynch.

Commenter Le pétrole recule avec le bond du dollar et un mauvais indicateur américain



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite