Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse, l'impasse sur la dette américaine inquiète

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole sont retombés mercredi, alors que l'impasse sur le plafond de la dette américaine commence à inquiéter les marchés tandis que les réserves américaines de brut ont augmenté, ce qui d'ordinaire ne favorise pas non plus les cours.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en juillet, a lâché 1,33% à 76,41 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en juin, a abandonné 1,56% à 72,56 dollars.

Les prix du pétrole reculaient déjà avant que l'Agence américaine d'information de l'énergie (EIA) n'annonce un gonflement inattendu des stocks commerciaux américains de brut la semaine dernière.

Ils ont ainsi augmenté de 3 millions de barils alors que la prévision médiane des analystes tablait sur une réduction de 2,5 millions de barils.

Toutefois, ce chiffre masque d'abord un recours du gouvernement aux réserves stratégiques de pétrole (SPR) dans lesquelles 2,9 millions de barils ont été puisés, ce qui compense la montée des stocks commerciaux.

Il occulte aussi le fait que bien davantage d'essence a été consommé la semaine dernière, les stocks ayant diminué de 3,2 millions de barils en raison d'une hausse de la demande et du début de la saison des déplacements en voiture aux États-Unis.

Pour Andy Lipow de Lipow Oil Associates, "les chiffres sur les stocks étaient en fait assez constructifs" pour le marché alors que la consommation américaine d'essence et de produits distillés a augmenté.


Selon lui, c'est plutôt le bras de fer sur le plafond de la dette américaine qui commence à inquiéter les courtiers.

"Le marché réagit en fait à l'incapacité du Congrès à trouver un accord pour relever le plafond d'endettement", a-t-il affirmé.

Cela empêche les États-Unis d'emprunter davantage pour honorer leurs engagements financiers et cela pourrait conduire à un défaut de paiement de la première économie mondiale, à partir du 1er juin lorsque leur trésorerie sera à sec.

Si les autres marchés financiers jusqu'ici ne se focalisent pas encore sur cette impasse politique, "le marché pétrolier s'inquiète des conséquences possibles d'un défaut de paiement qui serait associé à un ralentissement de la demande, jusqu'à ce que cela soit résolu par un accord de la 11e heure", a encore affirmé Andy Lipow.

L'indice des prix à la consommation (CPI) pour avril aux États-Unis a par ailleurs montré une très légère décélération de la hausse des prix à 4,9% sur un an mais est reparti à la hausse sur le mois (+0,4% en avril contre 0,1% en mars).

"Le processus de désinflation s'est arrêté aux États-Unis en avril, si l'on regarde les données mensuelles, mais il y a des raisons pour un optimisme prudent", a estimé Edoardo Campanella, économiste d'UniCredit.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse, l'impasse sur la dette américaine inquiète



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite