Menu
A+ A A-

Le pétrole reste en hausse, aidé par une estimation de demande relevée

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à arracher une troisième hausse consécutive mardi, emmenés par un rapport américain qui a légèrement relevé son estimation de demande mondiale de produits raffinés, tout en abaissant un peu celle de la production de brut.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet s'est apprécié de 0,55%, pour clôturer à 77,44 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juin, a pris 0,75%, à 73,71 dollars.

La séance avait pourtant mal commencé pour l'or noir, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. lâchant jusqu'à 2,52% après la publication de chiffres du commerce extérieur chinois jugés décevants.

La Chine n'a importé que 10,3 millions de barils de brut par jour en avril, contre 12,3 millions en mars.

Cette contraction "ne devrait pas dissiper les doutes sur la solidité du rebond de la demande", a réagi, dans une note, Carsten Fritsch, de Commerzbank.

Pour autant, la tendance s'est inversée en fin de séance, après la publication du rapport mensuel de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui a revu en légère baisse son estimation de production mondiale et un peu en hausse sa prévision de demande.

L'EIA voit désormais la demande mondiale atteindre 103,16 millions de barils par jour au quatrième trimestre, contre 103,11 jusqu'ici.


Parallèlement, elle anticipe une production totale de 103,69 millions de barils, toujours sur les trois derniers mois de 2023, contre 103,72 jusqu'ici.

"Ce rapport a été très bénéfique" pour les cours, a commenté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le retournement de tendance, mardi, s'est affirmé "après des informations de presse selon lesquelles le gouvernement (du président américain Joe) Biden prévoit de reconstituer les réserves stratégiques (de brut) une fois les opérations de maitenance achevée, plus tard cette année", a relevé, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

L'agence Bloomberg a ainsi fait état de l'annulation de ventes de barils tirés des réserves stratégiques (SPR) et de la décision de racheter prochainement du pétrole sur le marché pour remplir ces SPR.

Interrogé par l'AFP, le département américain de l'Energie a néanmoins réfuté toute annonce récente, renvoyant à des communications remontant à plusieurs semaines sur la reconstitution des SPR.

Le ministère américain de l'Energie est obligé par une loi ancienne votée au Congrès en 2015 de mettre en vente 26 millions de barils tirés des réserves stratégiques entre avril et juin. Depuis fin mars, les SPR ont ainsi déjà diminué de 6,3 millions de barils.

La ministre américaine de l'Energie, Jennifer Granholm, avait déclaré, fin mars, que ces ventes impromptues et des travaux de maintenance en cours dans deux des quatre sites de stockage des SPR allaient rendre "difficile" d'entamer la reconstitution des réserves stratégiques dès cette année.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reste en hausse, aidé par une estimation de demande relevée



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite