Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit son rebond, encouragé par la pause attendue de la Fed

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond lundi avec une seconde séance de hausse marquée, initiée par les solides chiffres de l'emploi américain et la perspective d'une pause dans le resserrement monétaire de la banque centrale américaine (Fed).
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet a gagné 2,27%, pour clôturer à 77,01 dollars.

Celui du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juin, a lui progressé de 2,55%, à 73,16 dollars.

Après être descendu à son plus bas niveau depuis 17 mois jeudi, l'or noir avait entamé son redressement vendredi à la faveur du rapport mensuel sur l'emploi américain, selon lequel 253.000 postes ont été créés en avril, soit nettement plus que les 180.000 attendus par les économistes.

Le marché a conservé son élan lundi, entretenu, pour partie, par des achats d'opérateurs spéculatifs, qui s'étaient positionnés à la baisse et craignent un retournement de tendance, alimenté par d'autres traders, qui parient, eux, à la hausse, selon Bart Melek, de TD Securities.

"Le signal d'une pause (dans le cycle de resserrement monétaire) de la Fed a fait un peu revenir les spéculateurs", a expliqué l'analyste, sur un marché qui a retrouvé un peu de son appétit pour le risque.

L'arrêt des hausses de taux devrait ménager, dans l'esprit des investisseurs, la consommation, et la demande de produits pétroliers, que les opérateurs craignaient de voir asphyxiée.

Et si le ralentissement de l'économie se confirme, ils s'attendent à voir la Fed commencer à baisser ses taux à brève échéance, détaille Bart Melek, une perspective qui encourage Wall Street à l'optimisme.


"L'humeur du marché, les échanges techniques et des signaux contrastés sur les fondementaux accentuent la volatilité du brut", ont souligné, dans une note, les analystes d'Eurasia Group. "Ces variations devraient se poursuivre jusqu'à ce que les chiffres donnent une indication claire de la demande et de sa robustesse au second semestre."

Le milieu débat déjà de la prochaine réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+, qui n'aura pourtant lieu que dans un mois, le 4 juin.

"Je ne pense pas qu'ils vont bouger, mais je sens qu'il va y avoir beaucoup de discussions autour de ça", anticipe Bart Melek.

Les deux décisions surprise d'octobre et d'avril, qui ont vu les membres du cartel s'engager à réduire sa production de 3,16 millions de barils par jour au total, font planner une atmosphère d'incertitude sur le marché, qui augmente encore la volatilité des cours.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit son rebond, encouragé par la pause attendue de la Fed



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite